Pratiques culturelles en France et aux États-Unis : Éléments de comparaison 1981-2008

Metadatas

Date

2014

type
Language
Identifier
Collection

Culture études

Organization

Cairn

License

Cairn



Cite this document

Angèle Christin et al., « Pratiques culturelles en France et aux États-Unis : Éléments de comparaison 1981-2008 », Culture études, ID : 10670/1.whnp2i


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Le ministère de la Culture et de la Communication français et le National Endowment of the Arts aux États-Unis réalisent régulièrement une enquête nationale (Pratiques culturelles des Français et Public Participation for the Arts) pour suivre l’évolution des comportements des habitants dans le domaine de la culture et des médias.La confrontation des résultats de ces deux enquêtes, dont les éditions sont, depuis le début des années 1980, relativement proches dans le temps, permet une analyse comparative sur près de trois décennies du niveau de diffusion des pratiques culturelles et du profil de leurs publics respectifs.Au début des années 1980, la population américaine, bien que plus téléphage, avait un niveau général de participation culturelle supérieur, à l’exception de la lecture de livres. Le profil des publics culturels en termes de sexe, d’âge, de niveau d’études et de revenu était relativement proche de part et d’autre de l’Atlantique.Les évolutions observées dans chaque pays au cours des décennies suivantes sont souvent semblables mais interviennent plus tard en France (augmentation de la consommation de télévision, baisse de la lecture de livres, progression des pratiques artistiques en amateur). La seule véritable divergence concerne les sorties au cinéma, au théâtre et aux spectacles de danse, dont les taux de fréquentation ont progressé en France dans les années 2000, au moment où ils accusaient un recul marqué aux États-Unis.Les évolutions relatives au profil des publics sont également souvent analogues : féminisation et vieillissement des publics, recul de la participation des plus diplômés s’observent dans les deux pays, avec toutefois une accentuation des écarts entre les plus riches et les plus pauvres aux États-Unis qu’on n’observe pas en France.

`titrebFrench and American Cultural participation`/titrebThe French Ministry of Culture and Communication and the US National Endowment of the Arts regularly conduct national surveys (Pratiques culturelles des Français and Public Participation for the Arts) to track changing behaviour in the general population in the fields of culture and media.A comparison of the results of these two surveys, which have been published in roughly similar periods since the early 1980s, gives a comparative study of the level of dissemination of cultural practices and their respective public profiles which spans almost three decades.In the early 1980s, the American population, whilst being much more avid consumers of television, had a higher overall level of cultural participation, except in the area of book reading. The profile of cultural consumers in terms of age, sex, level of education and income was fairly similar on both sides of the Atlantic.The changes observed in each country over the course of the following decades are often similar, although they occur later in France (e.g. increasing consumption of television, decreasing book readership, increasing amateur artistic practices). The only main disparity concerns outings to the cinema, theatre and dance performances, for which attendance figures rose in France during the 2000s, at a time when they were showing a marked decline in the USA.Relative changes in the profile of cultural consumers are often similar : we observe an increasingly female and an increasingly older public, whilst reduced participation on the part of the highest-educated has also been seen in both countries, although with a marked disparity between the richest and poorest in the USA which is not seen in France.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents