Approche des volumes et des structures de vie de l'habitat aristocratique médiéval en Aquitaine : analyse historique et archéologique à l'aide de l'outil informatique (bases de données, web et réalité virtuelle). : Diplôme d'Études Appliquées de l'Université Michel de Montaigne, Bordeaux 3. Fr

Metadatas

Date

June 29, 1999

type
Language
Identifiers
License

info:eu-repo/semantics/OpenAccess


Keywords

castellology Moat Site Middle Age volumes computer dendrochronology 3d virtual reality databases PHP XML Peyraud Le Prat castellologie maison forte maison noble moyen-âge archéologie du bâti archéologie informatique dendrochronologie réalité virtuelle bases de données VRML Berson Gironde Aquitaine France Boisset

Similar subjects Fr

Maisons fortifiées

Cite this document

Stéphane Pouyllau, « Approche des volumes et des structures de vie de l'habitat aristocratique médiéval en Aquitaine : analyse historique et archéologique à l'aide de l'outil informatique (bases de données, web et réalité virtuelle). : Diplôme d'Études Appliquées de l'Université Michel de Montaigne, Bordeaux 3. », Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société, ID : 10670/1.wuaso7


Metrics


Share / Export

Abstract En Fr

To date no method of analysis of the places of life of the small rural aristocracy of the Average Age concretely as born. In Aquitaine, the study even of these sites, however in the heart of the social life, never was total the research project object. Only inventories of sites, carried out within the framework of Controls at the University Michel de Montaigne - Bordeaux 3, were carried out. Even if they are exhaustive, no model can be detected in a precise way through these documents fault of tools of research. <br /><br />Archaeology was not directed either in this direction, because only a site was examined for the Gironde: the habitat castral of Brion in Médoc. The habitats of rise were not studied in Aquitaine. The research tasks realized by the unit associated n°1008 with CNRS in Lorraine, Champagne and Frank-comté made it possible to better include/understand the organization of the houses fortes1. However it should be announced that the advance of the Anglo-Saxons in this field is undeniable. Many sites of strong houses were excavated. French research concentrated around the strong house under the impulse of Francoise Piponnier and of Jean-Marie Pesez as of the years 1972-1973. The publication of work on the strong houses bourguignonnes2 was followed many other studies covering several areas. Aquitaine missed besides large from all this research. The data presented at the time of the international conference of 1984 were specified within the framework of the GDR 094 animated initially by André Debord then by Francoise Piponnier and Jean-Michel Poisson. The reflexion related on the question of the medieval house and the manner of living the noble home (of XIIe in XVe century). Thus the studies were numerous and very rich person without being as complete as those carried out by the Anglo-Saxons. They however increased knowledge on the bonds between the strong houses and their close environment. The ways of life were perceived better. It is in these problems that comes to be registered our draft study by the way of corpus informatization and digitalization, online databases and online virtual reality (vrml).

A ce jour aucune méthode d'analyse des lieux de vie de la petite aristocratie rurale du Moyen Age n'a concrètement vu le jour. En Aquitaine, l'étude même de ces sites (maisons fortes et maisons nobles), pourtant au cœur de la vie sociale, n'a jamais fait l'objet d'un projet global de recherche. Seuls des inventaires de sites, réalisés dans le cadre de Maîtrises à l'Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3, ont été réalisés. Même s'ils sont exhaustifs, aucun modèle ne peut être détecté de manière précise au travers de ces documents faute d'outils de recherche. L'archéologie n'a pas non plus été orientée dans cette direction, car seul un site fut examiné pour la Gironde : l'habitat castral de Brion dans le Médoc. Les travaux de recherches réalisés par l'unité associée n° 1008 du CNRS en Lorraine, Champagne et Franche-Comté ont permis de mieux comprendre l'organisation des maisons fortes. Cependant il faut signaler que l'avance des Anglo-saxons dans ce domaine est indéniable. De nombreux sites de maisons fortes ont été fouillés. Les recherches françaises se sont concentrées autour de la maison forte sous l'impulsion de Françoise Piponnier et de Jean-Marie Pesez dès les années 1972-1973. La publication des travaux sur les maisons fortes bourguignonnes a été suivie de nombreuses autres études couvrant plusieurs régions. L'Aquitaine fut d'ailleurs la grande absente de toutes ces recherches. Les données présentées lors du colloque international de 1984 ont été précisées dans le cadre du GDR 094 animé dans un premier temps par André Debord puis par Françoise Piponnier et Jean-Michel Poisson. La réflexion portait sur la question de la maison médiévale et sur la manière d'habiter le logis noble (du XIIe au XVe siècle). Ainsi les études ont été nombreuses et très riches sans être aussi complètes que celles réalisées par les anglo-saxons. Elles ont cependant accru les connaissances sur les liens entre les maisons fortes et leur environnement proche. Les modes de vie ont été mieux perçus. C'est dans cette problématique que vient s'inscrire notre projet d'étude sur la maison forte du Boisset (Berson, Gironde) qui tente d'apporter un outil et une méthode d'analyse à l'aide de l'informatisation des données (corpus) et des espaces en réalité virtuelle (vrml).

From the same authors

On the same subjects

People also read