Entre asymétrie d’information et incertitude partagée. Analyse des systèmes de certification biologique pour le marché domestique kenyan

Abstract Fr En

Les marchés de produits agricoles biologiques kenyans sont confrontés à un double enjeu d’asymétrie d’information et d’incertitude partagée. Plusieurs systèmes de certification ont émergé, posant la question de leur contribution à la pérennité de ces marchés. Les auteurs proposent de les comparer à partir d’une grille d’analyse originale complétant les apports de l’économie de l’information par le concept d’incertitude partagée. Cette grille a été appliquée à partir d’entretiens semi-directifs menés auprès des différents acteurs des filières. Le système participatif de garantie étudié ici, principal dispositif de contrôle conservé par les producteurs, s’avère le moins efficace dans la prise en compte de l’asymétrie informationnelle et de l’incertitude partagée, pourtant renforcée sur ces marchés émergents et dans une phase de transition entre dispositifs.

‪The Kenyan organic agricultural product markets face two main challenges: information asymmetry and shared uncertainty among partners. In order to analyze the stability of these markets, we compare different certification and control systems. Thus, we have built a specific analytical framework regarding the determinants of choices, which we have applied based on semi-structured interviews conducted with stakeholders in the sectors. The major control mechanism, Participatory Guarantee Systems (PGSs), is the least effective in taking account of information asymmetry and shared uncertainty, which has increased in these emerging markets and in a period of transition between mechanisms.‪

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines