Affaires sociales, questions intimes

Metadatas

Author
Date

2017

Language
Identifiers
Collection

Santé Social

Organization

Cairn

License

copyrighted


Similar subjects En

Trade

Cite this document

Saül Karsz, « Affaires sociales, questions intimes », Santé Social, ID : 10670/1.x3e149


Metrics


Share / Export

Abstract 0

`pbLes affaires sociales sont collectives, institutionnelles, syndicales, politiques tandis que les questions intimes sont individuelles, privées, sexuelles, subjectives. Des disciplines spécialisées les étudient, des praticiens y interviennent. Mais dans le réel, ces affaires et ces questions ne sont nullement étanches les unes aux autres. Elles se recoupent, s’interpénètrent, s’excluent et s’hébergent réciproquement.`/pb `pbHuit cas typiques le montrent : la vieillesse, la victimologie, la folie, le suicide, la santé, le projet, l’innovation sociale, l’objectivité et la non-neutralité.`/pb `pbAu terme (provisoire) de cette investigation sérieuse et menée avec humour, les affaires sociales s’avèrent aussi privées que les questions intimes se révèlent idéologiques. Les savoirs spécialisés deviennent moins dupes de leurs présupposés. Et les professionnels davantage étayés dans leurs pratiques concrètes.`/pb

From the same authors

On the same subjects

Similar documents