De la littérature latine à la littérature française : une transition victime du cloisonnement académique

Metadatas

Author
Date

January 12, 2015

Discipline
type
Language
Identifiers
Organization

OpenEdition


Keywords

historiographie littérature médio-latine littérature vernaculaire recherche adaptation enseignement muséographie réception traduction medieval latine literature research vernacular literature historiography adaptation museography reception teaching translation letteratura latina medievale letteratura vernacolare ricerca storiografia


Cite this document

Lucile Jaeck, « De la littérature latine à la littérature française : une transition victime du cloisonnement académique », Perspectives médiévales, ID : 10.4000/peme.7852


Metrics


Share / Export

Abstract 0

Les premiers poèmes vernaculaires mis par écrit nous offrent déjà quelques chefs-d’œuvre de notre littérature, que ce soit dans le domaine hagiographique (Vie de saint Alexis), épique (Chanson de Roland) ou lyrique (œuvre de Guillaume IX d’Aquitaine). Leur caractère élaboré a poussé les médiévistes à interroger leur genèse, notamment à travers la culture écrite latine du xie siècle. Alors que cet angle de recherche est loin d’avoir porté tous ses fruits, il est aujourd’hui délaissé, victime des divisions disciplinaires et méthodologiques, ce qui n’est pas sans conséquence sur l’enseignement. Le présent article expose les différents cloisonnements universitaires qui entravent l’étude de la littérature médio-latine comme littérature de transition, mais aussi quelques initiatives ayant réussi à les dépasser. Il reviendra sur la motivation de la mise par écrit de la première littérature française puis sur la tradition littéraire et l’horizon d’attente dans laquelle elle s’inscrit, afin d’envisager les bases d’un indispensable questionnement pluridisciplinaire.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines