L’interaction Homme-Robot, de l’anthropomorphisme à l’humanisation

Metadatas

Date

2019

type
Language
Identifier
Organization

Cairn

License

Cairn


Keywords

Robotique sociale anthropomorphisme humanisation interaction homme robot Social robotics anthropomorphism humanization human-robot interaction


Cite this document

Nicolas Spatola, « L’interaction Homme-Robot, de l’anthropomorphisme à l’humanisation », L’Année psychologique, ID : 10670/1.ypazju


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Dans le futur notre environnement social pourrait être peuplé de nouveaux êtres artificiels : les robots. Même si l’intérêt envers la robotique est de plus en plus présent, paradoxalement la perception de ces nouveaux agents et l’impact de leur présence sur notre société reste peu étudiés. Dans cette revue, au travers d’une littérature pluridisciplinaire, nous proposons de dérouler les processus sous-jacents à la perception des robots au travers du concept d’anthropomorphisme, c’est-à-dire l’attribution de caractéristiques humaines à un non-humain. Nous identifions ainsi les déterminants pouvant agir comme modulateur de cette perception au travers des facteurs motivant et inhibant l’anthropomorphisme. Enfin, nous développons la perception des robots et l’attribution de caractéristiques humaines au travers de l’expérience de l’interaction sociale avec ces nouveaux agents artificiels. De par l’essor de la robotique aujourd’hui, et notamment la robotique sociale, il semble nécessaire de s’interroger sur la perception des robots comme agents sociaux valides et sur l’évolution de la distance perçue entre les robots et l’humain introduisant une nouvelle conceptualisation de ces futurs agents sociaux artificiels.

In the future, our environment might be populated by new artificial beings: Robots. Even if the interest in robotics is more and more present, paradoxically the perception of these new agents and the impact of their presence on our society remains understudied. In this review, through multidisciplinary literature, we propose to unfold the processes underlying the perception of robots through the concept of anthropomorphism, that is to say, the attribution of human characteristics to a non-human. Thus, we propose to identify the determinants that can act as a modulator of this perception through the motivating and inhibiting factors of anthropomorphism. Finally, we develop the perception of robots and the attribution of human characteristics in the experience of social interaction with these new artificial agents. Considering the rise of robotics today, especially social robotics, it seems necessary to question the perception of robots as valid social agents and the evolution of the perceived distance between robots and humans introducing a new conceptualization of these new future artificial social agents.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents