The Role of Intermediate Cities in Argentinan Pampa in the Province of Buenos Aires Regarding the Structuration of Agrarian Areas: an Analysis of GovernanceProcess in Three Municipalities. Le rôle des villes intermédiaires dans les espaces agricoles pampéens argentins de la Province de Buenos Aires Analyse de la gouvernance de trois municipalités En Fr

Metadatas

Date

2017

Discipline
type
Language
Identifiers

Keywords

Pampa gouvernance municipale villes petites et moyenne Argentine décentralisation


Cite this document

Christophe Albaladejo et al., « The Role of Intermediate Cities in Argentinan Pampa in the Province of Buenos Aires Regarding the Structuration of Agrarian Areas: an Analysis of GovernanceProcess in Three Municipalities. », Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société, ID : 10.4000/tem.4011


Metrics


Share / Export

Abstract En Fr

The Argentinan Pampa has an image of vast and expanded fields structured around large farms of cereals production or breeding units. However, in the Province of Buenos Aires, around the south of the capital, the urban network structures an area of the size of nearly half of France. These areas are managed around medium-sized cities, chief towns of the district (partido) seat of local government (intendancia) and municipal (municipio) with what they call « pueblos ». In a context of centralized government, the theme of decentralization is at the heart of the political debate: municipalities ask for more responsibilities but they have very low budget. But a detailed analysis of different situations illustrates patterns of a contrasting management: first municipios who merely deal with the affairs directly related to the central government (Necochea et Villarino). On the other hand, we can observe a municipio which acts as a main character of local development (Tandil). In this perspective, they try to build a regional project by supporting two systems: one with a social dimension and another one around economic dimension to resolve serious social and economic problems.

La région pampéenne argentine a depuis l’Europe une image de vastes étendues agricoles très faiblement peuplées où se pratiquent l’élevage bovin et les grandes cultures (essentiellement le soja) sur de grandes exploitations. Pourtant, dans la Province de Buenos-Aires, au sud de la capitale, les villes maillent fortement un territoire qui représente près de la moitié de la France. Les périmètres de gestion combinent des villes moyennes ou des petites villes chefs-lieux d’un district (partido) siège du gouvernement local (intendencia) et de l’administration municipale (municipio) avec des villages (pueblos)’. Dans un contexte de forte centralisation du pouvoir, la thématique de la décentralisation est au coeur des débats politiques : les municipalitésrevendiquent davantage de compétences, mais elles disposent de marges de manoeuvre réduites. Pourtant, une analyse détaillée de différentes situations conduit à repérer des modèles de gestion contrastés : d’une part, deux municipios qui se contentent de gérer les affaires courantes en liendirect avec le gouvernement central (Necochea et Villarino). D’autre part, un municipio acteur du développement territorial qui essaie de construire un projet de territoire (Tandil). En appui à ces processus de développement territorial, deux systèmes, l’un à dimension sociale et l’autre à dimension économique, ont un rôle essentiel dans la recherche de solutions aux lourdes problématiques économiques et sociales que connaît le pays.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines