À propos

ISIDORE est un moteur de recherche permettant l'accès aux données numériques des sciences humaines et sociales (SHS). Ouvert à tous et en particulier aux enseignants, chercheurs, doctorants et étudiants, il s'appuie sur les principes du web de données et donne accès à des données en accès libre (open access).
ISIDORE offre également une boîte à outils (ISIDORE à la demande) qui permet — sur demande, d'enrichir, de catégoriser et d'annoter à l'aide de référentiels scientifiques des données de la recherche.

ISIDORE est une réalisation de la très grande infrastructure de recherche Huma-Num (CNRS, Aix-Marseille Université, Campus Condorcet).

Ont participé à la réalisation d'ISIDORE depuis 2010 :

  • Adonis
  • Antidot
  • Atelier Universel
  • Centre pour la communication scientifique directe
  • Huma-Num
  • Sword
  • Mondéca

Que mettons-nous en place ?

ISIDORE est un service qui collecte, enrichit et offre un signalement et un accès unifié aux documents et données numériques des sciences humaines et sociales.

ISIDORE « moissonne » - c'est le terme consacré - les notices, les métadonnées et le texte intégral issus de publications électroniques, de corpus, de bases de données et d'actualités scientifiques, accessibles sur le web et proposés dans des standards ouverts et interopérables. ISIDORE moissonne des données en français (produites en France ou dans le monde francophone), en anglais et en espagnol.

Une fois moissonnées, ces informations sont enrichies en trois langues (Anglais, Espagnol et Français) par croisement avec des référentiels métiers (listes de vocabulaires, thésaurus, référentiels) produits soit par la communauté scientifique (GeoEthno, Pactols...), soit par les grandes institutions du domaine de l'enseignement supérieur et de la recherche (Rameau, LCSH, BNE, Gemet, Lexvo, GeoNames…). Les enrichissements multilingues permettent de relier les données entre elles. Ces informations constituent des points d’entrée vers le texte intégral qui est lui aussi indexé quand cela est possible.

ISIDORE s’inscrit dans la longue tradition des instruments documentaires forgés par les SHS pour le repérage des sources de données qu’elles soient textuelles, audiovisuelles, sérielles, ou encore – depuis l’arrivée massive des données numériques – complexes et hybrides. L’importance de la citabilité et de la garantie de l’accès dans le temps aux documents, publications, objets de recherche se voit renforcée avec le support qu’est le web, qui évolue tous les jours et mute régulièrement. L’accès multidisciplinaire et les besoins de réutilisation des données de la recherche obligent à proposer des outils puissants pour le signalement et le repérage des données, forgés par les SHS, c’est-à-dire correspondants à leurs paradigmes.

La plateforme de recherche ISIDORE se distingue des moteurs de recherche classiques en de nombreux points :

  • Moissonnage ciblé des métadonnées et données scientifiques structurées selon des standards internationaux et disponibles en accès libre sur le Web ;
  • Indexation des données non structurées (texte intégral, d'un article scientifique par exemple) et des données structurées (métadonnées documentaires, par exemple) ;
  • Normalisation des métadonnées et enrichissement des données en s'appuyant sur des référentiels reconnus dans la communauté ;
  • Interface graphique de recherche exploitant la richesse des données structurées et des référentiels pour faire de l'utilisateur un acteur de sa recherche ;
  • Mise en exergue des sources de données indexées (catalogues de sources) ;
  • Mise à disposition, selon les possibilités et les accords avec les producteurs de données, des métadonnées enrichies par le moteur selon les principes du web de données (SPARQL endpoint) ;
  • Intégration possible du moteur de recherche ISIDORE dans un autre environnement par la mise à disposition d'API Web (cf. isidore@huma-num.fr. Pour ce faire, cette plateforme de recherche utilise différentes façons de moissonner les données, ce qu'on appelle des connecteurs : moissonnage d'entrepôts de métadonnées et données OAI-PMH ;
  • Récupération des actualités : Calenda, fabula, CNRS, MSH, Universités de Lettres et SHS (RSS, ATOM) ;

Le moissonnage peut être incrémenté à convenance et en moyenne le moteur est mis à jour une fois par mois. Ces différents connecteurs permettent la récupération d’un ensemble de métadonnées et constituent des points d'entrée vers le texte intégral qui est lui aussi indexé quand cela est possible.

La réexposition des métadonnées enrichies suit, quant à elle, les principes du Web de données dont se réclament les mouvements de mise à disposition des données publiques comme data.gov (USA) et data.gov.uk (UK). ISIDORE participe largement à ce mouvement et s'inscrit dans le plan pour la Science Ouverte (2018). Outre un gage de transparence des actions effectuées par le moteur pour aider à la recherche, ISIDORE ainsi les moyens à l'ensemble de la communauté d'enrichir constamment ses propres données.

De par sa vocation, ISIDORE privilégiera l'accès à des données en libre accès (open access) produites par des organismes de recherche et de l'enseignement supérieur, des laboratoires, des équipes de recherche : édition électronique, bases de données documentaires, fonds numérisés de bibliothèques de recherche, carnets de recherche, annonces d'événements scientifiques.

ISIDORE est disponible 24/7 depuis le 8 déc. 2010.

Contribuer

L'ensemble de la documentation permettant à des équipes, projets ou producteurs de données (bibliothèque, centre de documentation, archives) de contribuer à ISIDORE est disponible sur https://documentation.huma-num.fr/1084.

Crédits

Directeur de publication :
Olivier Baude (Professeur d'université, directeur d'Huma-Num)
Maitrise d'ouvrage et d'œuvre :
TGIR Huma-Num
Prestataires orignaux :
Antidot, Mondéca, Sword ;
Prestataires actuels :
Antidot ;
Direction de projet :
Stéphane Pouyllau (ingénieur de recherche au CNRS)
Chef de projet :
Laurent Capelli (ingénieur de recherche au CNRS)
Équipe de développement :
Laurent Capelli (ingénieur de recherche au CNRS), Yannick Barborini (ingénieur d'études au CNRS), Adrien Desseigne (ingénieur d'études au CNRS) ;
Création logo ISIDORE :
Jean-Marc Dumont (L'ENDROIT)

Ils et elles ont particité à l'aventure ISIDORE depuis 2009

  • Thomas Audot
  • Xavier Auffrey
  • Yannick Barborini
  • Olivier Baude
  • Alain Belvindra
  • Laurent Capelli
  • Loïc Comparet
  • Philippe Correia
  • Johanna Daniel
  • Adrien Desseigne
  • Suzanne Dumouchel
  • Charlotte Faure
  • Gérald Foliot
  • Hélène Gautier
  • Jean-François Geize
  • Jean-Baptiste Génicot
  • Jean-François Gleyze
  • Benoit Habert
  • Franziska Heimburger
  • Julien Homo
  • Michel Jacobson
  • Adeline Joffres
  • Ines Khoudja
  • Shadia Kilouchi
  • Marion Lachaise
  • Claire Lapassat
  • Yannick Maignien
  • Joël Marchand
  • Léna Marrase
  • Alain P. Michel
  • Jean-Luc Minel
  • Caroline Muller
  • Gautier Poupeau
  • Stéphane Pouyllau
  • Paulin Ribbe
  • Elifsu Sabuncu
  • Mercedes Volait

Financement

La réalisation d'ISIDORE a été financée en 2009 grâce au plan de relance du Gouvernement. Il est financé depuis 2010 par le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et par le CNRS.

Contacts

Questions générales :
isidore@huma-num.fr
Proposer les bases de données, des actualités, des catalogues :
isidore-sources@huma-num.fr
Ajouter des référentiels :
isidore-referentiels@huma-num.fr