Le Contre Rufin et le Contre Eutrope de Claudien : un miroir des princes inversé

Metadatas

Date

July 26, 2018

Discipline
type
Language
Identifier
Collection

Interférences

Organization

OpenEdition


Keywords

invective blâme éloge rhétorique miroir des princes âge d’or invectives blame praise rhetoric mirror of princes golden age


Cite this document

Anaïs Perret, « Le Contre Rufin et le Contre Eutrope de Claudien : un miroir des princes inversé », Interférences, ID : 10.4000/interferences.6505


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Notre article propose une réflexion sur les invectives de Claudien, deux poèmes qui ne célèbrent pas l’empereur ou son général, mais vilipendent les ennemis de l’Empire. L’enjeu porte sur le statut de ces œuvres : simples attaques ad hominem ou miroir du prince en négatif ? Les invectives reprennent de manière inversée et amplifiée les thèmes de l’éloge, proposant ainsi pour le prince un miroir inversé, celui de l’exemple à ne pas suivre. En outre, via les différents niveaux de discours ainsi que des références intertextuelles et intratextuelles notamment, ces deux pièces incarnent une réponse aux maux de l’Empire.

We focus on Claudian’s invectives (In Rufinum and In Eutropium): unlike panegyrics, they don’t praise the emperor nor his general, Stilicho, but they vilify Rome’s enemies. The issue regards the status of these poems: are they mere critics ad hominem or an altered mirror of princes? The invectives are based on the same themes as the praise, but in a negative way: they present the reflection of what shouldn’t be done. Moreover, the study of levels of speech as well as intertextuality and intratextuality shows that these poems offer a solution in regards to the evils the empire suffers.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines