Absence de repères régionaux et relâchement de la prononciation

Metadatas

Date

June 1, 2000

Discipline
type
Language
Identifier
Collection

Linx

Organization

OpenEdition



Cite this document

Armstrong Nigel et al., « Absence de repères régionaux et relâchement de la prononciation », Linx, ID : 10.4000/linx.794


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Dans cet article nous rendons compte d’une série de résultats provenant d’une expérience auditive menée à Rennes et portant sur le français de Nancy. Les résultats montrent un degré de succès élevé de la part des auditeurs rennais dans leur estimation, sur la base du seul accent, de la classe sociale d’un échantillon de locuteurs nancéiens. En même temps, les informateurs rennais ont fait preuve d’un manque de succès assez remarquable dans leur estimation de la provenance régionale des locuteurs nancéiens. Ces résultats indiquent que les éléments socio-régionaux des accents français socialement diagnostiqués, qui sont indissociables dans certaines langues (l’anglais notamment), ont été disloqués en France en raison des processus assez récents de standardisation et de nivellement. Ainsi, lorsqu’ils identifient les caractéristiques sociales d’un inconnu, il se peut que les auditeurs français exploitent les traits de prononciation qui relèvent principalement des phénomènes produits dans la chaîne de la langue parlée : les ‘facilités de prononciation’. Ces traits de prononciation communiqueraient l’appartenance de classe sociale en France, sans pour autant indiquer l’appartenance régionale ; précisément du fait que ces traits sont partagés par toute la communauté linguistique septentrionale.

This article discusses some results relating to an identification test conducted in Rennes and focused on the speech of a sample of informants recorded in Nancy. The responses of the Rennes informants showed that they were able to identify quite successfully from their speech alone the social-class provenance of the Nancy speaker sample. However, the Rennes informants proved rather unsuccessful in identifying the regional provenance of the Nancy sample. This suggests that the social-regional components of socially diagnostic accents, which are indissociable in some languages (notably English), have been disrupted in French as a consequence of fairly recent processes of standardisation and levelling. When identifying the social characteristics of a previously unknown speaker, French listeners may therefore use pronunciation cues that are largely allegro-speech phenomena, unlocalised and therefore opaque as to regional provenance.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines