Generics in information structure: exceptions versus counterexamples

Metadatas

Date

September 1, 2012

Discipline
type
Language
Identifier
Organization

OpenEdition


Keywords

contre-exemple exception force explicative focus structure informationnelle adverbes aspectuels counterexample exception explanatory force focus information structure aspectual adverbs.


Cite this document

Alice G.B. Ter Meulen, « Generics in information structure: exceptions versus counterexamples », Recherches linguistiques de Vincennes, ID : 10.4000/rlv.2092


Metrics


Share / Export

Abstract En Fr

Why do we hold on to generic beliefs that serve explanations and our way of understanding the world, even if they run counter to facts or observational evidence with which they are incompatible? It often makes rational sense NOT to revise one’s belief, even if counterexamples abound, relegating them to the harmless status of exceptions, rather than disconfirming facts. Investigating the focus/background structure arising from the interaction between aspectual adverbs, tense and bare plurals requires an interface of all modules of grammar—the Information Structure—at which the content of statements with bare plurals in discourse can be determined in context and epistemological differences between exceptions and counterexamples are accounted for. Generic information is persistent in recalcitrant situations, because its explanatory force is “immunized” against counterevidence. “Immunization” of information against counterevidence is a new theoretical semantic concept given precise content in an epistemologically flavored semantics of generics.

Pourquoi nous accrochons-nous aux croyances génériques qui nous servent à expliquer et comprendre le monde, même lorsqu’elles vont à l’encontre de faits ou d’observations évidentes avec lesquelles elles sont contradictoires ? Il est souvent rationnel de ne pas corriger ses croyances, même si les contre-exemples abondent, en reléguant ces derniers au statut d’exceptions anodines qui n’infirmeront pas les faits. L’étude de la structure focus/arrière-plan qui résulte de l’interaction entre les adverbes aspectuels, le temps et les pluriels nus nécessite une interface de tous les modules de la grammaire – la Structure Informationnelle – dans laquelle le contenu des énoncés avec pluriels nus peut être déterminé en contexte, et dans laquelle sont expliquées les différences épistémologiques entre exceptions et contre-exemples. Les informations génériques persistent dans les situations récalcitrantes parce que leur force explicative est « immunisée » contre les preuves contraires. Cette « immunisation » de l’information est un nouveau concept sémantique théorique dont nous précisons le contenu dans une sémantique des génériques qui emprunte à l’épistémologie.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines