La « technolisation » des fantômes

Metadatas

Date

June 17, 2019

Language
Identifier
Collection

Laisser des traces

Organization

OpenEdition



Cite this document

Daniel Sanchez Medina, « La « technolisation » des fantômes », Laisser des traces, ID : 10670/1.0flh6a


Metrics


Share / Export

Abstract 0

« à chaque fois [que] s’invente une nouvelle machine optique, le premier pouvoir dont elle est créditée c’est justement, de rendre visible l’invisible.»[1]        Depuis le XVIIe siècle une série de technologies (toutes en rapport avec la captation et la projection de lumière et de son) ont été utilisées pour représenter des fantômes, voir pour essayer de communiquer avec un incertain au-delà : certaines d'une manière presque implicite à leur propre fonctionnement, d'autres à l'intérieur d'un...

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines