Les refoulés du Zaïre : identité, autochtonie et enjeux politiques Communautés déracinées dans les pays du Sud 0 1

Metadatas

Date

1998

Language
Identifiers
  • handle:  10670/1.7kkklm
  • oai:ird.fr:fdi:010013211
  • Pourtier R. Les refoulés du Zaïre : identité, autochtonie et enjeux politiques. In : Lassailly-Jacob V. (ed.) Communautés déracinées dans les pays du Sud. Autrepart, 1998, p. 137-154.

Keywords

REFUGIE DROIT FONCIER ETRANGER AUTOCHTONE EXPULSION IDENTITE CULTURELLE VIOLENCE INTEGRATION SOCIALE ONG ENTRAIDE SECOURS D'URGENCE EGLISE RETATIONS AUTOCHTONES ALLOCHTONES RELATIONS INTERETHNIQUES CONFLIT ETHNIQUE ADMINISTRATION COLONIALE

Abstract 0

De novembre 1992 à 1994, entre 600 000 et 800 000 habitants de la province du Sahara ont été violemment "refoulés" vers le Kasaï d'où ils étaient originaires. L'analyse de ces événements montre comment la manipulation politique a attisé les rancoeurs déjà anciennes entre des groupes jaloux des droits découlant de l'antériorité d'occupation du territoire, et des migrants dont le nombre et le dynamisme économique menaçaient la prééminence des autochtones. Les perspectives électorales ont renforcé les repliements identitaires, favorisant les desseins de Mobutu qui n'hésita pas à pratiquer une politique de chaos pour affaiblir ses adversaires. La réinsertion des "Kasaëns", facilitée par les solidarités familiales et le soutien des églises locales et des ONG indispensable dans le contexte d'un Etat en décomposition a été observée dans les villes de Kananga et de Mbuji Mayi (agglomération devenue millénaire) et dans la région de Kabinda où l'étude d'un projet montre comment on est passé de l'intervention d'urgence aux préoccupations de développement. (Résumé d'auteur)

From the same authors

On the same subjects

Similar documents