Huizinga (Johan), Homo ludens, essai sur la fonction sociale du jeu, Gallimard, 2011 ; première publication en 1938, 292 p.

Metadatas

Date

March 19, 2020

Language
Identifier
Collection

Donjons & Labo

Organization

OpenEdition



Cite this document

Hélène Godin, « Huizinga (Johan), Homo ludens, essai sur la fonction sociale du jeu, Gallimard, 2011 ; première publication en 1938, 292 p. », Donjons & Labo, ID : 10670/1.a07bsf


Metrics


Share / Export

Abstract 0

Si le nom d'Homo sapiens ne convient pas très bien à notre espèce parce que nous ne sommes pas tellement raisonnables, si celui d'homo faber nous définit encore moins bien, car faber peut qualifier maint animal, ne pourrait-on pas ajouter à ces termes celui d'homo ludens, «homme qui joue» ? Dans cet essai, Johan Huizinga montre que le jeu est un facteur fondamental de tout ce qui se produit au monde. Le jeu comme une action libre, sentie comme fictive et située en dehors de la vie co...

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines