Théâtres de mémoire & cyberespace

Metadatas

Date

2012

type
Language
Identifiers

Keywords

Theatres of Memory Art of Memory Digital Documents Visualization Memory mémoire visualisation de documents numériques Théâtres de mémoire art de la mémoire


Cite this document

Stéphane Caro Dambreville, « Théâtres de mémoire & cyberespace », Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société, ID : 10670/1.ff2rka


Metrics


Share / Export

Abstract En Fr

If there is one domain in which modernity meets Antiquity, it is the theatre of memory. The art of memory, discipline taught in ancient Greece and Rome and used by speakers to memorize their texts, consisted in mentally constructing theatres of memory. The theatres are mental representations of known places in which images of striking scenes are arranged in various locations. The function of these scenes and the objects represented is to activate language content in order to memorize speech without material support. These imaginary places enable to follow a mental path in order to retrieve elements of a text according to the directions taken from scene to scene. Today's digital documents allow us to move within linguistic contents with the help of spatial configurations that provide a plan of the information available. If this plan has a stable structure, it could constitute a theatre of memory which can be consulted on the screen rather than mentally. The principle is identical, but the storage is done by computer. Only the locations and the types of information stored are the responsibility of the user.

S'il est un domaine où la modernité rejoint l'histoire, c'est celui des théâtres de mémoire. L'art de la mémoire, discipline enseignée dans l'Antiquité grecque puis romaine et utilisée par les orateurs pour mémoriser leurs textes, consistait à construire mentalement des théâtres de mémoire. Les théâtres de mémoires sont des représentations mentales de lieux connus comportant différents endroits dans lesquels sont disposées des images de scènes marquantes. La fonction de ces scènes et des objets qui les composent est d'activer des contenus linguistiques afin de mémoriser un discours sans support matériel. Ces lieux imaginaires permettent un parcours qui autorise une restitution à l'endroit ou à l'envers des éléments d'un texte à mémoriser selon le sens du parcours mental dans les différentes scènes. Les documents numériques actuels permettent de mettre en place des systèmes de déplacement au sein de contenus linguistiques à l'aide de configurations spatiales qui présentent un plan de l'information disponible. Si ce plan a une structure stable, il peut permettre de constituer, d'une consultation à l'autre, un théâtre de mémoire que l'on peut parcourir sur écran plutôt que mentalement. Le principe est identique, mais c'est l'ordinateur qui assume cette fois le stockage des informations. Seule la mémorisation des emplacements et des types d'information sensés s'y trouver est assumée par l'utilisateur au fil des consultations.

From the same authors

On the same subjects