Les métamorphoses de l’assistance éducative : en deçà du cadre juridique

Metadatas

Date

2019

Discipline
Language
Identifiers
License

info:eu-repo/semantics/OpenAccess


Similar subjects Fr

Enfant Enfance Progéniture

Cite this document

PHILIP MILBURN, « Les métamorphoses de l’assistance éducative : en deçà du cadre juridique », Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société, ID : 10670/1.hppuk7


Metrics


Share / Export

Abstract Fr

Le propos qui est le nôtre ici vise à réaliser une mise en perspective sociologique des évolutions de la protection de l'enfance et plus précisément, de l'assistance éducative en milieu ouvert. Il ne s'agit pas tant d'en faire précisément l'histoire, qui a été partiellement réalisée par ailleurs, que d'insister sur les forces sociales qui ont joué dans les transformations récentes, qui tiennent davantage des problématiques des publics visés par ce secteur, mais aussi des pratiques professionnelles qui leur apportent une réponse. En effet, on considérera que si les textes juridiques fondent bien un cadre d'action publique à partir duquel la protection de l'enfance se développe, ses évolutions participent de différentes logiques, souvent ignorées par les observateurs et les commentateurs. Pour débuter cette approche rétrospective, on propose ici de partir d'un point initial, qui, s'il s'inscrit dans une période où les problématiques de l'enfance étaient déjà bien présentes sur l'agenda public, constitue néanmoins un point de rupture dans la réponse de l'État à cette question sociale. Ce point est marqué par la promulgation de l'ordonnance du 2 février 1945, qui marque la création d'une justice des mineurs moderne, en cela qu'elle s'appuie sur une notion inédite, celle de « l'éducabilité », et qu'elle contribue à faire émerger un secteur d'action sociale particulier, celui de l'enfance inadaptée 1. Celui-ci va bientôt être doté d'une approche pluridisciplinaire et d'un corps de professionnels dédié. L'approche s'appuie sur un diagnostic à caractère psychoéducatif et une réponse sociale et pédagogique aux déviances constatées chez les mineurs. En effet, s'il apparaît aujourd'hui que les déviances liées à la vulnérabilité des enfants sont bien distinctes de celles qui s'apparentent à de la délinquance, une telle distinction était beaucoup moins présente à cette période de l'histoire. Les mineurs saisis au titre de l'ordonnance de 45, qui vise les auteurs de faits délictuels, sont le plus souvent accusés de vagabondage, de prostitution ou de petits larcins caractérisant des enfants ou des adolescents en situation de grande pauvreté ou de 1 Michel Chauvière, Enfance inadaptée : l'héritage de Vichy. Paris : Les éditions ouvrières, 1980.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines