Les descendants d’immigrés à l’école

Abstract 0

Les débats sur les origines des inégalités scolaires entre les élèves descendants d’immigrés et les « natifs » restent vifs. Pour certains, les politiques de démocratisation de l’enseignement secondaire, telles qu’elles se sont développées dans les pays européens dès le milieu du XXe siècle, ont suffi à éliminer la spécificité des destins scolaires des descendants d’immigrés. Dans cette perspective, les inégalités résiduelles ne seraient que la résultante des conditions sociales d’existence de ces élèves, souvent plus défavorisés au plan économique et culturel. Pour d’autres, ces interprétations en termes de discontinuité culturelle ne suffisent plus à rendre compte de la réalité dès lors que, selon les indicateurs choisis et les données mobilisées, le handicap des descendants d’immigrés persiste à milieu social égal. L’origine des inégalités serait alors à rechercher du côté du système éducatif lui-même, de la nature de l’offre de formation adressée aux différents types d’élèves, de la ségrégation entre établissements scolaires. Ces discriminations systémiques relèveraient alors plus des politiques scolaires elles-mêmes que de la distance culturelle et sociale entre familles et école. Ce dossier est une mise en perspective de ce débat au travers de quatre contributions basées sur des données comparatives nationales et internationales. Elles proposent des analyses originales des destins scolaires des élèves issus de l’immigration pour identifier les origines sociales et scolaires des inégalités de réussite. The debate about the roots of educational inequality between immigrant and native students is still going strong. Some believe that the secondary education democratisation policies that have been implemented in European countries since the mid-20th century have done enough to remove the specific features of immigrant students’ academic futures. From this point of view, any remaining inequality is merely due to these students’ living conditions as they often come from economically and culturally disadvantaged backgrounds. Others believe that this view, in terms of cultural discontinuity, is no longer appropriate given the reality as, based on selected indicators and data, educational inequality towards immigrants remains high, even when social background is controlled. The roots of inequality go back to the education system itself, to the curriculum available for different types of students and to segregation between schools. This systemic discrimination is therefore linked to school policies rather than to social and cultural distance between families and school. The four articles in this issue shall shed light on this debate using national and international comparative data. Immigrant students’ academic paths are analysed to identify the social and educational roots of achievement inequality.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines