Des anti-Marketeers aux Brexiteers: la rhétorique eurosceptique des syndicats britanniques d’un référendum à l’autre

Metadatas

Date

May 31, 2017

Discipline
type
Language
Identifiers
Organization

OpenEdition


Keywords

syndicats paritarisme anti-Marketeers Brexit gauche travailliste. trade unions tripartism anti-Marketeers Brexit Labour left.


Cite this document

Houcine Msaddek, « Des anti-Marketeers aux Brexiteers: la rhétorique eurosceptique des syndicats britanniques d’un référendum à l’autre », Revue française de civilisation britannique, ID : 10.4000/rfcb.1390


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Cet article propose un tour d’horizon du militantisme syndical contre le maintien du Royaume-Uni, d’abord dans la CEE et ensuite dans l’Union européenne lors des deux référendums du 5 juin 1975 et du 23 juin 2016. Il s’agit de souligner l’évolution des répertoires d’action et des constructions symboliques du courant eurosceptique en milieu syndical d’une campagne référendaire à l’autre. La thèse défendue consiste à pointer l’attachement des syndicats au paritarisme comme motivation principale de leur engagement anti-marketeer à contre-courant en 1975 alors qu’en 2016, leur prudence dans la campagne sur le Brexit est dictée par une alliance très marquée à gauche qui a porté Jeremy Corbyn à la tête du parti travailliste. Aussi leur positionnement évolue-t-il vers un euroscepticisme réformiste qui s’oppose aux politiques néolibérales de l’Union européenne tout en s’inscrivant dans une vision qui ambitionne d’impulser un élan pan-européen de gauche.

This article provides an overview of British trade unions’ activism against the United Kingdom staying first in the EEC and then in the European Union during the referendum campaigns held in 1975 and 2016. It assesses the evolution of the unions’ agenda and rhetoric from one referendum campaign to the other. The argument put forward consists in regarding British trade unions’ commitment to tripartism as the main motivation for their anti-Marketeer stand in 1975, whereas their cautious commitment over Brexit has developed into a left-wing alliance with Jeremy Corbyn, the new leader of the Labour Party. Hence their common aim to take part in a left-led pan-European dynamic eager to fight against the neoliberal policies of the European Union.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines