Discourse to ethnicity, ethnic discourse : enunciative approach, ideology and commonplaces in political speech in Guinea Discours à l'ethnie, discours ethnique : approche énonciative, idéologie et lieux communs dans la parole politique en Guinée En Fr

Metadatas

Date

March 12, 2021

Discipline
type
Language
Identifiers
License

info:eu-repo/semantics/OpenAccess


Keywords

Speech Ethnicity Utterance Ideology Commonplaces Stereotype Idéologie Énonciation Ethnie Discours Lieux communs Stéréotype

Abstract En Fr

After their accession to national independence, the African States experienced during the postcolonial period, military coups, the Single Party with all forms of drifts of power preceding the democratization process that took place in the 1990s. In addition to financial and political embezzlement of which they are accused, these political regimes also use communitarian ideologems for both conquest and the exercise of power. The activation of these ideologems creates the conditions for the resurgence of the inter-communal violence that has marked the political history of Guinea from the birth of political movements in 1946 to the present day. They are to be considered as a new paradigm of the current political situation on the scale of the continent and particularly in Guinea. Our work of reflection : "Discourse to ethnicity, ethnic discourse, enunciative approach and ideology of commonplaces in political speech in Guinea" proposes to address certain contextual aspects, relating to the creation and functioning of political parties, dependent of the ethnic paradigm. This study will be attentive to the formation of a discursive community with an ideological dominance, producing opinions and beliefs of a political nature. The activation of identity ideologems being a lever in the formation and animation of political parties, this ideological and identity orientation of the debate exerts an important influence on the dynamics of the political field in Guinea. The permanence of this phenomenon attests that the conquest and the exercise of power are essentially based on political communitarianism. This political communitarianism which structures political formations in Guinea is a source of division. Ethnic conflicts often emerge in multi-ethnic societies, when the state is dominated by a partisan group preoccupied with personal interests. Thus, membership follows other criteria such as privileges or benefits and ethnicity, for example.

Après leur accession à l’indépendance nationale, les Etats africains ont connu au cours de la période postcoloniale, les coups d'Etat militaires, le Parti unique avec toutes les formes de dérives du pouvoir précédant le processus de démocratisation intervenu dans les années 1990. En plus de malversations financières et politiques dont on les accuse, ces régimes politiques se servent également d’idéologèmes communautaristes aussi bien pour la conquête que pour l’exerce du pouvoir. L’activation de ces idéologèmes crée les conditions de résurgence des violences intercommunautaires qui ont jalonné l’histoire politique de la Guinée de la naissance des mouvements politiques en 1946 à nos jours. Elles sont à considérer comme un nouveau paradigme de la situation politique actuelle à l’échelle du continent et singulièrement en Guinée. Notre travail de réflexion : « Discours à l’ethnie, discours ethnique, approche énonciative et idéologie des lieux communs dans la parole politique en Guinée » se propose d’aborder certains aspects contextuels, afférant à la création et au fonctionnement des partis politiques, tributaires du paradigme ethnique. Cette étude sera attentive à la formation d’une communauté discursive à dominante idéologique productrice d’opinions et de croyances à caractère politique. L’activation d’idéologèmes identitaires étant un levier dans la formation et l’animation des partis politiques, cette orientation idéologique et identitaire du débat exerce une influence importante dans la dynamique du champ politique en Guinée. La permanence de ce phénomène atteste que la conquête et l'exercice du pouvoir reposent essentiellement sur le communautarisme politique. Ce communautarisme politique qui structure les formations politiques en Guinée est source de division. Les conflits ethniques émergent souvent dans les sociétés pluriethniques, lorsque l’Etat est dominé par un groupe partisan préoccupé par des intérêts personnels. Ainsi, l’adhésion obéit à d’autres critères tels les privilèges ou avantages et l'appartenance ethnique, par exemple.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines