« La terre nous est étroite » ou la représentation de l'étranger dans L’Île d'Armin Greder

Abstract 0

L’album d’Armin Greder L’Île s’impose comme une puissante dénonciation du rejet de l’étranger dans une société atemporelle, difficilement localisable. Confronté à un groupe d’individus qui condamne à une mort certaine un individu démuni qu’ils ont d’abord recueilli, le lecteur est invité à prendre position face à cette violence faite à l’Homme. Le riche intertexte, entre robinsonnade, dystopie, mythe biblique et réinterprétation métaphorique de génocide, dépasse le seul récit singulier pour proposer une réflexion universelle sur ce qui fonde l’être humain. La construction complexe de l’album, entre retour du même et éclatement de l’image, fait de l’ouvrage de Greder un incontournable atypique de la littérature de jeunesse engagée, au parcours éditorial très significatif.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines