Albums de photographies et mémoire du communisme en Albanie

Metadatas

Date

2019

type
Language
Identifiers


Cite this document

Gilles de Rapper, « Albums de photographies et mémoire du communisme en Albanie », Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société, ID : 10670/1.mkyaqo


Metrics


Share / Export

Abstract Fr

La photographie est communément créditée d'une relation forte avec la mémoire. Elle aurait la capacité, en enregistrant de façon exhaustive et fidèle une image de la réalité, d'arrêter le temps et de permettre la contemplation, dans le présent, d'une image du passé. De là, entre autres, les pratiques de photographie souvenir et la fonction largement attestée de support de la remémoration. À l'heure où la « mémoire du communisme » en Albanie devient l'objet de l'attention des chercheurs, comme le montre la multiplication des manifestations et des publications sur ce thème, il peut sembler opportun de poser la question du rôle de la photographie dans la remémoration de la période communiste ou, en d'autres termes, de réfléchir à la façon dont les images photographiques produites à cette époque sont utilisées dans des pratiques et des discours mémoriels contemporains. La question que l'on peut poser quant à leur rôle dans la remémoration de la période communiste est double. D'abord, en quoi ces images constituent-elles une mémoire de la période communiste ? Quels éléments transmettent-elles de ce qui a été le présent de l'Albanie communiste, sous quelles formes et avec quelles intentions ? Ensuite, en quoi ces photographies constituent-elles un support de la remémoration dans l'Albanie contemporaine ? Quelles sont aujourd'hui les modalités de réception de ces images ? Les deux aspects nous retiendront ici et nous faisons l'hypothèse que la notion de « mémoire performative » permet de les articuler : par mémoire performative, nous entendons le fait que l'effet de l'acte de rappel ne consiste pas seulement en la re-présentation d'un contenu mémoriel, mais se fait sentir au delà, dans le présent de la remémoration. Cette dernière, selon la façon dont elle est encadrée, suscitée ou provoquée, peut être utilisée ou instrumentalisée pour agir sur le présent, rejoignant ainsi la catégorie plus générale des « usages du passé ».

From the same authors

On the same subjects

Similar documents