Stratégies identitaires face à la catastrophe national-socialiste chez les exilés germanophones en Bolivie

Metadatas

Date

2014

Discipline
type
Language
Identifiers


Cite this document

Katell Brestic, « Stratégies identitaires face à la catastrophe national-socialiste chez les exilés germanophones en Bolivie », Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société, ID : 10670/1.qhvv9t


Metrics


Share / Export

Abstract Fr

Dans cet article, nous nous proposons d’étudier les conséquences identitaires de la catastrophe national-socialiste à l’exemple des exilés germanophones en Bolivie. Environ 10.000 Allemands et Autrichiens, juifs et opposant politiques, ont trouvé refuge dans ce pays après avoir été contraints de quitter l’Europe. Ces départs précipités ont engendré un véritable effondrement identitaire : les exilés ont en effet dû laisser derrière eux tous leurs repères identificatoires. L’arrivée dans un environnement très différent de celui qu’ils connaissaient a aggravé cette crise qui a touché les individus dans la permanence de leur être. Mais une fois la sidération identitaire passée, c’est collectivement que les émigrés vont développer des stratégies identitaires diverses pour tenter de se redéfinir : repli communautaire pour les juifs, démarcation politique pour certains émigrés allemands, (re)création d’un sentiment d’appartenance culturel pour les Autrichiens.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines