Face au storytelling du dominant

Metadatas

Author
Date

December 15, 2015

Discipline
Scope
Language
Identifier
Organization

OpenEdition


Keywords

Langage Étude des genres Migrations, immigrations, minorités Histoire des femmes Guerres, conflits, violence Histoire intellectuelle Littératures Identités culturelles storytelling contre-récit postcolonial décolonial féminisme intersectionnalité


Cite this document

OpenEdition, « Face au storytelling du dominant », Calenda, le calendrier des lettres, des sciences humaines et sociales, ID : 10670/1.tk36oc


Metrics


Share / Export

Abstract 0

La contestation des assignations identitaires, qu'elles soit genrées ou racialisées, est un ressort majeur des pratiques artistiques et littéraires « contre-narratives », bien étudiées par une assez longue tradition d'études féministes dans un cas, d'études postcoloniales dans l'autre. Depuis les années 1980, des notions comme l'intersectionnalité ou la décolonialité ont en outre émergé pour penser l'intrication des facteurs de domination pesant sur certains groupes minoritaires. Or, les nouveaux discours militants sont confrontés aux apories héritées de traditions qui ont « invisibilisé » les rapports de force internes qui les divisaient (par exemple féminisme vs antiracisme). Que fait la littérature de ces apories ? N’est-elle pas un moyen privilégié de penser, de mettre en œuvre ce que le discours militant intersectionnel ou décolonial n’arrive pas à formuler sans se contredire ?

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines