Cadrer c’est nommer ! Le cadre comme lettre (l’être) de l’image chez Nurith Aviv

Metadatas

Date

July 26, 2017

Language
Identifier
Organization

OpenEdition



Cite this document

Olivier Beuvelet, « Cadrer c’est nommer ! Le cadre comme lettre (l’être) de l’image chez Nurith Aviv », La parole des images, ID : 10670/1.v4kwlc


Metrics


Share / Export

Abstract 0

Le film Traduire (2011), réalisé par Nurith Aviv, pose (lui aussi) l’équivalence entre le cadre de l’image, représenté dans le film par les fenêtres et la lettre carrée de l’hébreu. Intégré à une trilogie sur la question de la langue à partir d’une réflexion sur différentes dimensions de la langue hébraïque[1], Traduire se présente comme une sorte de décalogue puisqu’il se compose de dix prises de parole de dix traducteurs de textes en hébreu, ancien ou moderne, vers leur langue maternelle et...

From the same authors

On the same subjects

Similar documents