L'Amirauté en Normandie

Metadatas

Date

1972

Discipline
type
Language
Identifier
Collection

Persée

Organization

MESR

License

Copyright PERSEE 2003-2023. Works reproduced on the PERSEE website are protected by the general rules of the Code of Intellectual Property. For strictly private, scientific or teaching purposes excluding all commercial use, reproduction and communication to the public of this document is permitted on condition that its origin and copyright are clearly mentionned.



Cite this document

Joachim Darsel, « L'Amirauté en Normandie », Annales de Normandie, ID : 10.3406/annor.1972.5078


Metrics


Share / Export

Abstract Fr

Caudebec et Quillebeuf ne furent jamais que des ports médiocres de passage, du fait de l'inexistence de leur commerce et de leur pêche. Mais, devant eux, à la fin du XVIIIe siècle, relâchaient annuellement de 1 500 à 2 000 navires qu'il fallait guider le long des méandres de la Seine, à travers des marais changeants, en suivant un chenal qui variait de direction selon le caprice des marées. Dès le XVIe siècle, les marins de Quillebeuf avaient été confirmés officiellement dans le rôle de chiens de berger de la navigation jusqu'à la haute mer. C'est là le seul titre qu'ait conservé le siège de notre Amirauté à figurer dans l'histoire maritime de la Normandie.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in