La situation de la lexicologie dans les rapports entre linguistique et linguistique appliquée. A propos de quelques déplacements dans les années cinquante et soixante

Metadatas

Author
Date

1988

Discipline
type
Language
Identifier
Organization

MESR

License

Copyright PERSEE 2003-2019. Works reproduced on the PERSEE website are protected by the general rules of the Code of Intellectual Property. For strictly private, scientific or teaching purposes excluding all commercial use, reproduction and communication to the public of this document is permitted on condition that its origin and copyright are clearly mentionned.


Keywords

Lexicologie ; France. ; Linguistique appliquée ; Histoire de la linguistique ; Lexique History of linguistics ; Lexicology ; Lexicon ; Applied linguistics ; France.


Cite this document

Daniel Coste, « La situation de la lexicologie dans les rapports entre linguistique et linguistique appliquée. A propos de quelques déplacements dans les années cinquante et soixante », DRLAV. Documentation et Recherche en Linguistique Allemande Vincennes, ID : 10.3406/drlav.1988.1072


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

L'auteur examine les déplacements que connaît la lexicologie à l'intérieur du domaine de la linguistique entre 1950 et 1970. Il montre comment, dans les années 50, les études lexicales sont le lieu d'initiatives nouvelles, rassemblant souvent de jeunes chercheurs autour de techniques modernes de traitement. Les années 60 marquent un renversement de tendance, les linguistes des universités tendant à investir plus dans des théories à dominante phonologique ou syntaxique, qui autorisent des constructions interprétatives plus homogènes et plus immanentes. L'auteur souligne toutefois combien les travaux relatifs au lexique restent intenses en France après 1960, notamment pour ce qui est de la réflexion lexicographique.

The author focusses his study on the changes that lexicology undergoes within the field of linguistics between 1950 and 1970. He stresses how , in the fifties, lexical studies give rise to innovations often gathering young researchers using modern technics of analysis. In the sixties comes a notable shift of emphasis. In the universities, most linguists tend to invest more in theories centerd on phonology or syntax, which allow generalizations of a more homogenous and more immanent kind. However, the author underlines how intense the lexical work stays during the sixties, especially with reference to the lexicography.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines