Récit et médiation des collections. Comment on raconte l’histoire des bibliothèques

Metadatas

Date

May 9, 2022

Language
Identifier
Source

Balisages

Relations

This document is linked to :
info:eu-repo/semantics/reference/issn/2724-7430

Licenses

CC BY SA 4.0 , info:eu-repo/semantics/openAccess



Cite this document

Pascal Robert et al., « Récit et médiation des collections. Comment on raconte l’histoire des bibliothèques », Balisages, ID : 10.35562/balisages.790


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Le dossier thématique du quatrième numéro de Balisages interroge comment on raconte l’histoire des bibliothèques par le recours au récit et la médiation des collections. Quel est le rapport de ces récits à l'Histoire, qui procède elle-même d'une forme de récit (Chartier, 1994), quand la médiation porte sur des collections patrimoniales inscrites dans différentes temporalités ? Quels sont les invariants et, à l'inverse, les éléments discriminants de ces récits ? Qu'apporte la narrativité à la médiation ? Quelle place y tient l'imaginaire, le sentiment, l'émotion ? « Les récits sont l'une des bases de la formation des sociétés, mais aussi des cultures et des identités. Privées de ce pouvoir de se raconter ce qu'elles furent, ce qu'elles sont et ce qu'elles pourraient être, ces dernières se délesteraient du pouvoir de transformer leurs repères inscrits dans la langue et dans l'ensemble du champ symbolique » (Saillant, Lachance, 2012 :7). On peut en dire autant des bibliothèques publiques, institutions en quête de légitimité scientifique, politique et sociale depuis leur émergence au mitan de l'époque moderne. Ces récits ne relèvent pas seulement de l'histoire, même s'ils lui empruntent linéarité, ruptures significatives et véracité ; ils sont aussi le fondement de la médiation des objets patrimoniaux répondant à une exigence de démocratisation. Or, il n'y a pas de transmission sans récit, les anthropologues et ethnologues le savent bien (Derèze, 1997). Voir l'appel à articles.

Narrating and mediating collections: how to tell the story of libraries Special issue coordinated by Fabienne Henryot (Enssib - Université de Lyon)   “Narratives fundamentally contribute to the development of societies, cultures, and identities. Deprived of this ability to tell themselves what they used to be, what they are and what they could be, identities would be divested of the power to transform their reference points embedded in language and in the whole symbolic field” [Saillant, Lachance, 2012, p. 7]. The same can be said about public libraries, institutions which have been seeking scientific, political and social legitimacy since their emergence in the middle of the modern era.   What is the link between these narratives about libraries and history, which is in itself a form of narrative [Chartier, 1994], especially when mediation affects heritage collections that are part of various temporalities? What are the invariable and the distinguishing elements of these narratives? What does narrativity bring to mediation? What part do imagination, feelings and emotions play in it? Aside from any value judgement on the gap between mediation and erudition, we would like with this issue to bring to light, thanks to various case studies, the process that gathers the elements of this history, simplifies it and re-uses it in the public sphere.   Read the CFP.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Export in