La République en ses provinces : la traduction des lois, histoire d’un échec révolutionnaire (1790-1792 et au-delà)

Metadatas

Author
Date

July 10, 2019

Discipline
Language
Identifiers
Collection

OpenEdition Books

Organization

OpenEdition

Licenses

https://www.openedition.org/12554 , info:eu-repo/semantics/openAccess


Keywords

République voyage traduction diplomatie conflit liberté exil révolution française History Political Science Public Admin. & Development HIS013000 HBJD


Cite this document

Anne Simonin, « La République en ses provinces : la traduction des lois, histoire d’un échec révolutionnaire (1790-1792 et au-delà) », Presses universitaires de Rennes, ID : 10.4000/books.pur.135150


Metrics


Share / Export

Abstract 0

On peut ne rien connaître au droit et pourtant savoir que Nul n’est censé ignorer la loi. L’adage, qui présume la connaissance sinon parfaite, du moins suffisante, de la loi par tous, est célèbre. Sa formulation latine, Nemo jus ignorare censetur, lui confère le statut d’une vérité intemporelle. Or, l’adage est de formulation récente : il date de la Restauration et apparaît pour la première fois sous la plume du civiliste Delvincourt, en 1819. Son succès a contribué à effacer une politique de...

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in