Représenter à l’époque contemporaine

Abstract 0

La notion de représentation demeure plus que jamais sujette à caution : imprécise, elle manque de tranchant conceptuel ; idéologiquement marquée, elle charrie une anthropologie implicite que l'ère du soupçon n'a pas manqué de dénoncer. Dans le même temps, elle est constamment utilisée, dans des acceptions d'ailleurs très diverses, et cela y compris dans des domaines spécialisés comme les études littéraires, artistiques et philosophiques. Les recherches dans ces domaines sont ainsi grevées par un même impensé ou, à tout le moins, par un même flou conceptuel, auquel voudrait pallier le présent ouvrage, en proposant un repérage de ce que signifie encore - pour autant que ce soit le cas - l'acte de représenter à l'époque contemporaine. Une telle notion demeure-telle opératoire ? Dans chacun des articles s'entrecroisent ainsi une série de questions majeures pour notre temps : l'articulation entre subjectivité et représentation, les logiques du signe et systèmes de visibilité concurrents, la valeur performative et instituante de l'énonciation comme réponse à l'emprise de la représentation, les formes contemporaines de la présence, la valeur régulatrice de l'art en tant qu'acte représentatif.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in