Dynamiques spatiales récentes du Parc National du Banco (PNB) et stratégies de gestion communautaire durable de ses ressources forestières (District d’Abidjan en Côte d’Ivoire)

Metadatas

Date

January 27, 2015

Discipline
type
Identifier
Source

EchoGéo

Relations

This document is linked to :
info:eu-repo/semantics/reference/issn/1963-1197

Organization

OpenEdition

Licenses

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/ , info:eu-repo/semantics/openAccess




Cite this document

Nakouma Sako et al., « Dynamiques spatiales récentes du Parc National du Banco (PNB) et stratégies de gestion communautaire durable de ses ressources forestières (District d’Abidjan en Côte d’Ivoire) », EchoGéo, ID : 10.4000/echogeo.13906


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

La dynamique spatio-temporelle récente de la forêt du Parc National du Banco (PNB), situé à l’intérieur des limites administratives du district d’Abidjan en Côte d’Ivoire, est cartographiée à partir de la comparaison post-classificatoire des classes de deux images multispectrales Spot 1 et 2 prises en janvier 1992 et 2002 et après validation par un inventaire de la végétation, réalisé durant l’été 2008 sur 196 points, suivant des transects nord-sud et est-ouest et des relevés ponctuels. D’un côté, une enquête socio-démographique (250 personnes choisies aléatoirement dans 6 villages riverains) ont permis de cerner les points de vue des acteurs locaux sur l’avenir du PNB. De l’autre côté, les observations de terrain réalisées autour et à l’intérieur des limites administratives du PNB ont également permis de vérifier et de valider les résultats cartographiques. Les résultats des inventaires montrent la présence d’une grande diversité végétale malgré l’anthropisation des marges de ce milieu forestier. Les analyses surfaciques des types de végétation, cartographiés à partir de l’image de la scène Spot (2002) centrée sur le parc, montrent une prédominance des formations forestières avec environ 4 000 ha soit 68 % de la superficie du PNB contre 1 746 ha soit 31 % en 1992. Les exploitations majeures de la végétation se localisent sur les marges du parc. En revanche, à l’intérieur du parc, les plantations forestières des années 1940 et les forêts « naturelles » connaissent une densification de leur végétation. Les résultats des enquêtes sur la perception des populations indiquent que 67 % des personnes interrogées estiment que l’amélioration de la politique actuelle de gestion du PNB et son aménagement constituent des moyens adéquats pour sa conservation et son développement durable.

The recent space-time dynamics of the forest of the National Banco Parc, located inside the administrative limits of the district of Abidjan in Ivory Coast, caracterised by the post-classifying comparison of the classes of two multispectral images Spot 1 and 2 catches in January 1992 and 2002 (scene of 60 X 60 km² centered on the town of Abidjan, analyzes of three multispectral channels, XS1, XS2, XS3, pixel 20 m). Floristic inventories, carried out during the summer 2008 out of 196 points, according to a North-South and East-West transects, as well as socio-demographic investigations (250 people chosen by chance in 6 bordering villages) and of the observations of ground made it possible to check and correct the cartographic results and to determine the points of view of the local actors on the future of the PNB. The results of the inventories show a great vegetable diversity. The surface analyses of the types of vegetation charted starting from the image of under scene Spot (2002) centered on the park show a prevalence of the forest formations with approximately 4 000 ha either 68% of the surface in 2002 against 1.746 ha or 31% in 1992. The major exploitations of the vegetation are located on the margins of the park. On the other hand, inside the forest plantations of the 1940’s and the “natural” forests know positive evolutions. The results of the investigations into the perception of the populations also state that 67% of the questioned people estimate that the improvement of the current policy of management of the PNB and its installation constitutes adequate means for its conservation and its durable development.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in