Patrimoines de papier. Superposition des aires naturelles protégées et développement territorial dans l’île de Lanzarote (Canaries, Espagne)

Metadatas

Author
Date

December 8, 2019

Discipline
type
Language
Identifier
Organization

OpenEdition

Licenses

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/ , info:eu-repo/semantics/openAccess


Keywords

natural protected areas nature policies insularity Lanzarote Canary Islands Spain Unesco geopark overprotection biosphere reserve national park NGOs corruption tourism political ecology aires naturelles protégées politiques de la nature insularité Lanzarote Canaries Espagne Unesco géoparc surprotection réserve de biosphère parc national  ONG corruption tourisme écologie politique

Similar subjects Fr

Archipel

Cite this document

Igor Babou, « Patrimoines de papier. Superposition des aires naturelles protégées et développement territorial dans l’île de Lanzarote (Canaries, Espagne) », VertigO - la revue électronique en sciences de l’environnement, ID : 10.4000/vertigo.25560


This document cites

  • 10.4000/vertigo.25560
  • 10.4000/vertigo.14081
  • 10.4000/vertigo.16038
  • 10.4000/vertigo.10634

Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Quels sont les effets, sociaux et environnementaux, de la multiplication sur un même territoire de dispositifs de protection de la nature ? En s’appuyant sur l’étude ethnographique d’un territoire insulaire fragile (l’île de Lanzarote, Archipel des Canaries, Espagne), de la diversité de ses aires naturelles protégées, de ses inscriptions par l’Unesco (réserve de biosphère et géoparc) et des cadres réglementaires locaux, cet article montre la faible emprise sur le territoire des dispositifs de protection de l’environnement dans un contexte caractérisé par la corruption politique et les forts enjeux économiques du tourisme. La superposition de labels patrimoniaux, loin de conduire à des redondances fonctionnelles, ou à des synergies allant dans le sens d’un développement soutenable, produit dans ce contexte des effets de clôture et de concurrence entre les structures patrimoniales. Une logique de « marque » prend parfois le pas sur des enjeux écologiques pourtant bien ancrés dans l’histoire de l’île de Lanzarote, mais qui s’érodent faute d’être soutenus.

what are the social and environmental effects of the multiplication of nature protection measures in the same area? Based on the ethnographic study of a fragile island territory (Lanzarote Island, Canary Islands, Spain), the diversity of its protected natural areas, its UNESCO listings (biosphere reserve and geopark) and local regulatory frameworks, this article shows the limited influence of environmental protection measures on the territory in a context characterized by political corruption and the high economic stakes of tourism. The superposition of heritage labels, far from leading to functional redundancies, or to synergies in the direction of sustainable development, produces in this context closing and competitive effects between heritage structures. A "brand" approach sometimes takes precedence over ecological issues that are well rooted in the history of the island of Lanzarote, but which are being eroded because they are not supported.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in