Mouvements étudiants en Afrique francophone

Metadatas

Date

June 23, 2014

Scope
Language
Identifier
Relations

This document is linked to :
info:eu-repo/semantics/reference/issn/2107-5646

Collection

Calenda

Organization

OpenEdition

Licenses

info:eu-repo/semantics/openAccess , https://creativecommons.org/publicdomain/zero/1.0/

Abstract 0

Les universités d’Afrique francophone ont été créées tardivement et ont été pour la plupart confrontées, dès leur origine, à une série de problèmes, tant conjoncturels que structurels. Les universités ont été et sont le site où se négocie l’entrée dans la classe dirigeante, l’administration et le gouvernement. Creuset des futures élites, elles ont aussi été des lieux de contestation et/ou de résistance. « Grèves à répétition, « années blanches », campus bouclés par l’armée, enseignants non payés pendant des mois, ces évènements se sont inscrits de manière récurrente sur l’agenda contemporain des États d’Afrique noire », note Pascal Bianchini. C’est pour tenter de combler ce que le chercheur appelle une « amnésie de la genèse », un « défaut de mémoire », que nous souhaitons organiser ce colloque. Il s’agit d’inscrire les situations universitaires de l’Afrique contemporaine dans l’histoire des universités ou de manière plus générale, des établissements d’enseignement supérieur, et de lire également l’histoire des États et politiques africains au prisme des mouvements étudiants.

document thumbnail

On the same subjects

Export in