Le « galérien du style » et le « grand jeu » de « l’interviouwe ». Écriture et médiatisation littéraire chez Louis-Ferdinand Céline

Metadatas

Date

2009

Discipline
Language
Identifier
Organization

Consortium Érudit

License

Tous droits réservés © Université Laval, 2009



Cite this document

Michel Lacroix, « Le « galérien du style » et le « grand jeu » de « l’interviouwe ». Écriture et médiatisation littéraire chez Louis-Ferdinand Céline », Études littéraires, ID : 10.7202/037967ar


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Au moment où l’entretien radiophonique devient un « genre » alliant médiatisation de l’écrivain et sacralisation des trajectoires, Louis-Ferdinand Céline procède à sa fictionnalisation dans les Entretiens avec le professeur Y. Or, comme nous le verrons, Céline assume le « travail paratextuel » de mise en marché de soi, inhérent à l’entrevue, mais en renverse les principes en adoptant la posture du clown violent, en plus d’exhiber avec force le labeur propre à l’écriture de l’oral (là où l’entretien radiophonique est plutôt un commentaire oral sur la littérature).

Between 1945 and 1955, the serialisation of radio literary interviews made them a crucial genre in the mediatisation of literary figures and the crowning of their career. With his Entretiens avec le Professeur Y, published in 1954 and 1955, Louis-Ferdinand Céline used the genre but gave it a peculiar twist through fiction. Even while assuming the “paratextual work” of self-promotion, implicit in the interview, he subverted its logic by posing as a violent clown and making a manifesto of the genre on the “textualisation of orality”.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines