Cartographier la terre des païens : la géographie des missionnaires jésuites en Nouvelle-France au xviie siècle

Metadatas

Date

2012

Discipline
Language
Identifier
Organization

Consortium Érudit

License

Tous droits réservés © Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2012



Cite this document

Jean-François Palomino, « Cartographier la terre des païens : la géographie des missionnaires jésuites en Nouvelle-France au xviie siècle », Revue de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, ID : 10.7202/1012093ar


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

La conversion des « sauvages » fut l’une des plus importantes motivations à la base des voyages de découverte en Amérique du Nord. Très souvent formés dans les meilleurs collèges d’Europe, où ils ont apprivoisé les sciences théoriques et expérimentales de leur époque, les missionnaires jésuites ne sont pas seulement prêcheurs mais également explorateurs, ethnographes, astronomes et botanistes, sachant interroger l’autochtone, observer les astres et prendre les mesures nécessaires pour cartographier la terre des païens. Par divers exemples puisés à même les multiples lettres écrites en Amérique, l’article démontre que les Jésuites firent un usage relativement important de la cartographie et des savoirs connexes, non seulement pour véhiculer et consigner des connaissances mais aussi pour obtenir le soutien du pouvoir royal et pour propager le catholicisme parmi les autochtones. Utilisés comme outils pédagogiques, les cartes et les globes appuyaient la rhétorique des missionnaires, leur conférant à la fois prestige et crédibilité.

The conversion of the “savages” was one of the most important driving forces behind the expeditions to discover North America. Very often trained in the best schools in Europe, where they mastered the theoretical and experimental sciences of their time, the Jesuit missionaries were not merely preachers, but also explorers, ethnographers, astronomers and botanists, who were able to communicate with the Amerindians, observe the stars and take the necessary measurements to map the land of the pagans. Using various examples obtained from the many letters written in North America, the article demonstrates that Jesuits use cartography and the related fields of knowledge to a rather significant degree not only to transmit and record knowledge, but also to obtain the support of the Royal authority and spread Roman Catholicism among the Native Peoples. Used as pedagogical tools, maps and globes supported the rhetoric of the missionaries, investing them with both prestige and credibility.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines