Déstabilisation, crise et innovation : Pouvoir et restructuration du champ d’action stratégique fransaskois

Metadatas

Date

2018

Discipline
Language
Identifier
Relations

This document is linked to :
Minorités linguistiques et société ; no. 10 (2018)

Collection

Erudit

Organization

Consortium Érudit

License

Tous droits réservés © Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques / Canadian Institute for Research on Linguistic Minorities, 2018


Abstract Fr En

L’objectif de cet article est de rendre compte du processus de restructuration politique de l’Association culturelle franco-canadienne de la Saskatchewan (ACFC) entre 1988 et 1999, qui a mené à la création de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), une assemblée de députés communautaires élus au suffrage universel parmi la population francophone de la province. Cette étude repose sur une analyse de documents internes de l’ACFC, une revue de presse et 11 entretiens avec des acteurs sociaux de l’époque. En inscrivant l’analyse de ce cas dans le cadre théorique proposé par Fligstein et McAdam dans A Theory of Fields (2012), nous proposons un nouveau regard sur les enjeux de pouvoir des minorités francophones en mettant en lumière, dans le cas fransaskois, l’influence de l’État fédéral, du contexte et des promoteurs de la restructuration, qui ont réussi à mobiliser suffisamment d’acteurs aux intérêts divergents pour faire accepter une nouvelle structure et de nouveaux mécanismes de gouvernance.

This article examines the political restructuring process of the Association culturelle franco-canadienne de la Saskatchewan (ACFC) between 1988 and 1999 that resulted in the creation of the Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), a group of community representatives elected by universal suffrage among the province’s Francophone population. This study is based on an analysis of ACFC documents, a press review and 11 interviews with social actors of the time. Using the theoretical framework proposed by Fligstein and McAdam in A Theory of Fields (2012), we seek to shed new light on power issues and governance dynamics in Francophone minority communities, highlighting, in the Fransaskois community case, the influence of the federal state, the context and restructuring proponents who were successful in bringing together enough stakeholders with divergent interests to gain acceptance for a new structure and new governance mechanisms.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in