Vers la préservation et la consolidation de l'expérience: développement d'une approche pour la pérennisation des connaissances en investigation d'incendie au sein d'un service opérationnel de police

Metadatas

Date

February 25, 2020

Discipline
type
Language
Identifier
Licenses

info:eu-repo/semantics/openAccess , Copying allowed only for non-profit organizations , https://serval.unil.ch/disclaimer



Cite this document

Emmanuelle Erne, « Vers la préservation et la consolidation de l'expérience: développement d'une approche pour la pérennisation des connaissances en investigation d'incendie au sein d'un service opérationnel de police », Serveur académique Lausannois, ID : 10670/1.1a9rpi


Metrics


Share / Export

Abstract 0

En science forensique et plus précisément dans le domaine des incendies, les investiga- tions reposent principalement sur un nombre limité d’individus auxquels le statut d’expert est attribué en raison de leur grande expérience pratique. C’est généralement en travaillant sur des cas pratiques auprès de ces experts que les personnes moins expérimentées peuvent parfaire leur savoir dans le domaine. Mais si ces personnes expérimentées ne sont pas pré- sentes ou quittent le service, leurs connaissances ne sont plus disponibles ce qui peut péjorer des investigations. Ce travail s’intéresse donc à la problématique de la pérennisation et à la transmission des connaissances en investigation d’incendie dans le contexte opérationnel du Commissariat d’Identification Judiciaire (CIJ) de la Police cantonale de Fribourg. Il a ainsi pour but de proposer une approche permettant d’extraire, structurer, mutualiser et de pérenniser le savoir en investigation d’incendie détenu par les membres du CIJ. La revue de littérature effectuée a permis de déterminer que les individus structurent leur mémoire en classant par analogie les cas qu’ils ont traités à l’aide de représentations abstraites des principes du domaine. Ils utilisent ensuite ces situations passées pour soutenir leur raisonnement sur un cas présent. Plus précisément, ils établissent des analogies entre la situation présente et des cas passés et utilisent les solutions ou les stratégies passées pour tenter de résoudre la problématique qui leur est soumise. Les novices tout comme les per- sonnes d’expérience utilisent ce fonctionnement, mais ces dernières possèdent une mémoire bien plus riche et structurée de manière plus abstraite. L’étude ethnographique menée dans cette recherche a permis de déterminer que les experts en investigation d’incendie du CIJ uti- lisent également cette stratégie cognitive pour résoudre les situations d’incendie. Cette étude a également permis de déterminer qu’à l’heure actuelle, au sein du CIJ, les connaissances sont majoritairement possédées par les individus et que leur partage se fait principalement lors de résolution de cas. Les investigateurs en manque de connaissances s’adressent à un collègue afin qu’il recherche dans sa mémoire des situations similaires pouvant apporter une aide pour résoudre la situation qui lui a été soumise. Les résultats ont permis de prendre conscience de la nécessiter de trouver une approche pour la pérennisation des connaissances permettant de mutualiser ces dernières, de les mettre à disposition de l’ensemble des investigateurs et de les rendre utilisables par tous sans qu’ils aient dû les acquérir au préalable. Basé sur ce constat, il a été proposé d’utiliser l’approche de la bibliothèque de cas (case library) afin de mutualiser et pérenniser les connaissances en investigation d’incendie au sein du CIJ. La seconde partie pratique de cette recherche a vu le développement, l’implémentation et l’évaluation d’une bibliothèque de cas baptisée IDFIKS (Institutionnal database for fire investigations knowledge sharing). Pour réaliser cela, un canevas de formalisation des cas a été défini, les cas formalisés puis insérés dans cet outil. Ce dernier a été éprouvé en conditions contrôlées puis en soutien opérationnel aux investigations du CIJ. Les résultats montrent qu’il permet effectivement de retrouver des situations analogues à une problématique donnée et que la consultation des dossiers de police permet ensuite à l’utilisateur de soutenir son rai- sonnement. L’efficacité d’IDFIKS est bonne puisque d’anciens cas utiles ont pu être retrouvés presque systématiquement et que les investigateurs du CIJ ont pu en faire usage de manière aisée. Un soutien à des investigations en cours a aussi été réalisé. Cette approche permet donc d’extraire, structurer et partager des connaissances tout en diminuant le facteur humain. Elle est donc une réponse concrète à la problématique de la mutualisation et de la pérennisation des connaissances en investigation d’incendie au sein d’un service de police scientifique tel que le CIJ. -- In forensic science and more precisely in the field of fire investigation, investigations are mainly based on a limited number of individuals to whom the expert status is attributed because of their huge practical experience. It is usually by working on practical cases with these experts that less experienced people can perfect their knowledge in the field. But if these experienced people are not present or leave the department, their knowledge is no longer available which may warrant investigations. This work focuses on the issue of sustainability and transmission of knowledge in fire investigation in the operational context of the Commissariat d’Identification Judiciaire (CIJ) of the Fribourg state police. It aims to provide an approach to extract, structure, mutualise and sustain knowledge in fire investigation held by members of the CIJ. The litterature review determine that individuals structure their memory by classifying cases they have treated by analogy with the help of abstract representations of the principles of the domain. They then use these past situations to support their reasoning on a present case. More precisely, they establish analogies between the present situation and past cases and use past solutions or strategies to try to solve a current problematic. Both novices and experienced people use this function, but they have a much richer and more abstractly structured memory. The ethnographic study conducted in this research determined that CIJ fire investigation experts also use this cognitive strategy to resolve fire situations. This study also determined that, currently, within CIJ, the knowledge is mainly owned by the individuals and that sharing is mainly done during case resolution. When an investigator face a lack of knowledge, he will ask some colleague for help. This colleague will then search in his memory for similar cases that will be helpful to solve the present situation. The results made it possible to become aware of the need to find an approach for the perpetuation of knowledge allowing mutualisation of the latter, to make them available to all the investigators and to make them usable by all without having acquired them before. Based on this observation, it has been proposed to use the case library approach in order to mutualise and sustain fire investigation knowledge within the CIJ. The second practical part of this research has been the development, implementation and evaluation of a case library called IDFIKS (Institutional database for Fire Investigation Knowledge Sharing). To achieve this, a formalization frame of cases has been defined, cases formalized and inserted in this tool. The latter was tested under controlled conditions and then in operational support to investigations. The results show that this tool can effectively find situations similar to a given problem and that the consultation of police records then allows the user to support his reasoning. The effectiveness of IDFIKS is good since some useful cases have been found almost systematically and the CIJ investigators have also been able to use them easily. Support for ongoing investigations has also been completed. This approach allows extracting, structure and share knowledge while decreasing the human factor. It is therefore a concrete answer to the problem of mutualisation and sustaining of knowledge in fire investigation within a scientific police service such as the CIJ.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines