Contribution à la compréhension de l'échec des nouvelles entreprises : exploration qualitative des multiples dimensions du phénomène

Metadatas

Date

2012

Discipline
type
Language
Identifier
Collection

Cairn.info

Organization

Cairn

License

Cairn




Cite this document

Nabil Khelil et al., « Contribution à la compréhension de l'échec des nouvelles entreprises : exploration qualitative des multiples dimensions du phénomène », Revue de l’Entrepreneuriat / Review of Entrepreneurship, ID : 10670/1.4p9yyd


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Bien qu’il soit largement étudié par des chercheurs en finance et en comptabilité sous l’angle de la défaillance financière des entreprises déjà établies, l’échec des nouvelles entreprises demeure un sujet sensible et très peu abordé dans la littérature francophone sur l’entrepreneuriat. Afin de contribuer à une meilleure compréhension de ce phénomène qui, par sa nature, est multidimensionnel et complexe, le présent article propose de reconstruire, en articulation avec un cadre théorique unificateur, une grille de lecture opérationnelle. Pour ce faire, une stratégie de recherche à trois étapes est mise en œuvre. Il s’agit d’abord d’une exploration préliminaire qui a pour objectif de faire émerger une représentation globale de l’échec entrepreneurial à partir des entretiens non directifs menés à titre exploratoire auprès de trois catégories d’interlocuteurs qui sont les chercheurs spécialisés, les témoins privilégiés et les entrepreneurs concernés par l’étude. Ensuite, afin de repérer les dimensions constitutives du phénomène étudié, des entretiens plus directifs ont été menés auprès de seize entrepreneurs reconnus, par les témoins privilégiés, en situation d’échec. Enfin, en vue de cerner les articulations logiques entre ces dimensions, l’exploration qualitative est consolidée par l’étude de sept cartes cognitives d’entrepreneurs ayant vécu des expériences variées d’échec. Les résultats obtenus montrent que l’échec entrepreneurial n’est pas la conséquence exclusive de l’absence ou de la présence d’un certain nombre de facteurs de succès ou d’échec, mais le résultat de l’interaction de six dimensions clés que la présente recherche propose d’explorer, caractériser et catégoriser.

Although business failure has been widely studied by researchers in finance and accounting from the financial failure of established firm’s perspective, less attention has been given to new venture failure. To reach a better understanding of this phenomenon which is multidimensional and complex, this paper proposes to reconstruct, in conjunction with an integrative theoretical framework, an operational analysis model. As such, we carry out a strategy of three stages. First, we pursue a preliminary exploration that aims to bring out a global representation of entrepreneurial failure from unstructured interviews conducted with three categories of stakeholders who are the researchers, “privileged witnesses” and the failed entrepreneurs. Second, we conduct more directive interviews with sixteen entrepreneurs known to be failing by “privileged witnesses” to identify the essential dimensions of the phenomenon. Finally, we addressed a qualitative exploration by a study of seven cognitive maps of failed entrepreneurs to identify the relation between dimensions of entrepreneurial failure. Our results indicate that entrepreneurial failure is not the exclusive consequence of the absence or presence of success or failure factors, but the immediate result of the interaction of six key dimensions that this research aims to explore, describe and classify.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in