Des mains pour parler, des yeux pour entendre

Metadatas

Date

2016

Discipline
Language
Identifiers
Organization

Cairn

License

copyrighted



Cite this document

André Meynard, « Des mains pour parler, des yeux pour entendre », Psychanalyse et clinique, ID : 10670/1.5xsjpb


Metrics


Share / Export

Abstract 0

Les Sourds parlent avec leurs mains et entendent avec leurs yeux. Familiarisé avec la langue des signes française, André Meynard travaille comme psychanalyste, notamment avec des enfants, des adolescents et des adultes Sourds. À partir de cette clinique, il montre que la parole des Sourds qui signent s’articule à la dimension désirante. Il rend compte de leur créativité langagière et nous invite à découvrir comment l’inconscient s’y manifeste par exemple, à travers lapsus, traits d’esprit, récits de rêves...`br/b Contrairement aux discours officiels qui considèrent les enfants Sourds comme des handicapés de la parole et du langage, André Meynard nous engage à prendre la mesure de ce qu’ils nous enseignent par l’originalité de leur prise de parole. En effet, non seulement l’œil entend mais le geste nous inscrit en langage : en aucune manière ces modalités langagières ne font obstacle à l’acquisition d’une langue écrite ou vocale.`br/b Après avoir été longtemps interdite, la LSF se voit aujourd’hui écartée des lieux d’accueil et d’éducation des enfants Sourds, ce qui contribue à les faire taire. Pour l’auteur, la SPN (Surdité permanente néonatale) à détecter dès le 2e jour de vie fait partie des maladies inventées par les experts sanitaires qui soumettent déjà tous les dysfonctionnels, les hyperactifs, les futurs délinquants aux mêmes grilles d’évaluation si prisées par nos cultures de la norme, sourdes à l’altérité.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines