Study of the failure of student-entrepreneurs to become entrepreneurs : an approach using the SMOCS model. The case of PÉPITE at Sorbonne Paris Nord University Etude de l’échec du passage à l’acte entrepreneurial des étudiants-entrepreneurs : une approche par le modèle SMOCS Cas de PÉPITE de l’Université Sorbonne Paris Nord En Fr

Metadatas

Author
Date

December 8, 2023

Discipline
type
Language
Identifiers
Collection

Archives ouvertes

License

info:eu-repo/semantics/OpenAccess




Cite this document

Manel Toumi, « Study of the failure of student-entrepreneurs to become entrepreneurs : an approach using the SMOCS model. The case of PÉPITE at Sorbonne Paris Nord University », HAL-SHS : sociologie, ID : 10670/1.6q545n


Metrics


Share / Export

Abstract En Fr

Although the importance of entrepreneurship is constantly increasing and entrepreneurship training programmesare developing throughout France, students still initiate relatively few entrepreneurial projects during and aftertheir studies. These programmes are set up in collaboration with economic and political players, who generallyhave expectations in terms of business creation and job generation. The failure of student-entrepreneurs to takethe entrepreneurial plunge remains a sensitive subject that has received little attention in the literature. To helpunderstand this phenomenon within PÉPITEs (Pôles Étudiants pour l'Innovation, le Transfert et l'Entrepreneuriat- Student Centres for Innovation, Transfer and Entrepreneurship), this thesis proposes a typology of student-entrepreneurs who have not succeeded in bringing their entrepreneurial project to fruition, as well as anoperational approach based on the analysis of cognitive maps. To this end, a four-stage qualitative research studywas carried out. Firstly, a preliminary exploration is carried out to establish an overview of the phenomenonstudied, based on 53 non-directive interviews with experts, privileged witnesses and student-entrepreneurs.Secondly, a more in-depth understanding of the phenomenon is developed through 18 targeted interviews withstudent-entrepreneurs who have experienced entrepreneurial failure. Thirdly, an identification of the constituentdimensions of the phenomenon studied is developed by analysing in detail 10 cases of failure. Finally, thequalitative study is consolidated by an analysis of 7 cognitive maps of student-entrepreneurs who have hadvarious experiences of failure, in order to determine the inter-linkages between these dimensions. The resultsshow that entrepreneurial failure is the result of the interaction of a set of key dimensions, namely the instabilityof the entrepreneurial environment, the lack of acquisition of entrepreneurial skills and knowledge, thedegradation of motivation, the social dimension, personality traits, the abandonment of the entrepreneurial act,and in particular, the temporal dimension, which adds significant understanding to the entrepreneurial.

Bien que l'importance de l'entrepreneuriat soit en constante augmentation et que des programmes de formation à l'entrepreneuriat se développent dans toute la France, les étudiants initient encore relativement peu de projets entrepreneuriaux pendant et après leurs études. Ces programmes sont mis en place en collaboration avec des acteurs économiques et politiques, qui ont généralement des attentes en termes de création d'entreprises et de génération d'emplois. L'échec du passage à l'acte entrepreneurial des étudiants-entrepreneurs demeure un sujet sensible et peu abordé par la littérature. Pour contribuer à la compréhension de ce phénomène au sein des PÉPITE (Pôles Étudiants pour l'Innovation, le Transfert et l'Entrepreneuriat), cette thèse propose une typologie des étudiants-entrepreneurs qui n'ont pas réussi à concrétiser leur projet entrepreneurial, ainsi qu'une grille de lecture opérationnelle à travers l'analyse des cartes cognitives. Pour ce faire, une étude de recherche qualitative à quatre étapes est mise en œuvre. Premièrement, une exploration préliminaire est menée pour établir une vue d'ensemble du phénomène étudié reposant sur 53 entretiens non directifs avec des experts, des témoins privilégiés et des étudiants-entrepreneurs. Deuxièmement, une compréhension plus approfondie du phénomène est développée à travers 18 entretiens ciblés avec des étudiants-entrepreneurs qui ont fait face à un échec du passage à l'acte entrepreneurial. Troisièmement, une identification des dimensions constitutives du phénomène étudié est élaborée en analysant en détail 10 cas d'échec. Enfin, l'étude qualitative est consolidée par une analyse de 7 cartes cognitives d'étudiants-entrepreneurs ayant vécu des diverses expériences d'échec, afin de déterminer les inter-liaisons entre ces dimensions. Les résultats obtenus montrent que l'échec du passage à l'acte entrepreneurial est le résultat de l'interaction d'un ensemble des dimensions clés, à savoir l'instabilité de l'environnement entrepreneurial, le manque d'acquisition de compétences et de connaissances entrepreneuriales, la dégradation de la motivation, la dimension sociale, les traits de personnalité, l'abandon de l'acte entrepreneurial, et en particulier, la dimension temporelle, qui ajoute une compréhension significative aux expériences entrepreneuriales des étudiants-entrepreneurs.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in