De Magistro : le discours du maître en question

Metadatas

Date

1997

Language
Identifiers
Collection

Questions sociales

Organization

Cairn

License

copyrighted



Cite this document

Jean-Bernard Paturet, « De Magistro : le discours du maître en question », Questions sociales, ID : 10670/1.7g2wd8


Metrics


Share / Export

Abstract 0

`pbToute philosophie, écrit Platon, commence avec l'étonnement. Que l'Education nationale ait transformé les écoles normales en instituts universitaires de formation des maîtres et simultanément abandonné le terme de "maître", au profit du titre de “professeur", pour qualifier la profession et la mission des enseignants, constitue le point de départ "étonnant" de ce travail. Désigner les maîtres comme professeurs, n'est-ce pas prendre le risque de réduire une fonction, n'est-ce pas viser une dimension purement technicienne de la transmission du savoir ? N'est-ce pas chercher à faire l'économie du sujet désirant ? N'est-ce pas tenter d'occulter la question ultime du sens ?`/pb `pbConvoquant ici le maître rousseauiste de L'Emile et le maître socratique du Banquet, l'auteur nous invite à une réflexion sur les enjeux de la fonction de maîtrise qui peut participer d'intentions contradictoires :`br/b - forclore le sujet en ne visant qu'une transmission de savoir reposant sur des techniques et des méthodes et ainsi l'enfermer dans une dépendance fusionnelle, illusoire et mortifère ;`br/b - disclore le sujet en le révélant à lui-même comme sujet désirant et, en refusant d'incarner les trésors sacrés du savoir, le sortir du leurre et de l'illusion thaumaturgique de l'éducation.`/pb

From the same authors

On the same subjects

Similar documents