Les revues SHS de langue française à la croisée des chemins

Metadatas

Date

2016

type
Language
Identifier
Organization

Cairn


Keywords

libre accès politique publique édition de sciences humaines et sociales revues open access public policies humanities and social sciences publishing journals


Cite this document

Marc Minon et al., « Les revues SHS de langue française à la croisée des chemins », Revue d’histoire moderne et contemporaine, ID : 10670/1.7oe96t


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

L’application en France de la recommandation de la Commission européenne en faveur du libre accès aux publications scientifiques pose de très nombreuses questions, notamment pour les revues de sciences humaines et sociales (SHS) de langue française dont l’économie est particulièrement fragile. Cet article vise à restituer les résultats d’une étude menée par le portail Cairn.info et par IDATE Consulting, tentant d’apprécier quelles pourraient être les conséquences sur l’économie de ces publications et de leurs éditeurs des mesures envisagées actuellement (décembre 2015) par les pouvoirs publics français : la possibilité pour l’auteur d’un article de sciences humaines et sociales émanant d’une recherche financée par des fonds publics de diffuser gratuitement son texte douze mois après sa publication, quels que soient les termes de l’accord qu’il aurait passé avec l’éditeur de la revue dans laquelle il a publié ou avec les responsables de celle-ci. Après un point sur la situation actuelle des revues SHS de langue française, l’étude tente d’évaluer l’impact des mesures envisagées en distinguant deux scénarios : le respect de la liberté du chercheur ou la mise en place, par les établissements, de politiques de dépôt obligatoires. Elle vise ensuite à chiffrer les coûts de la mise en place éventuelle d’une formule de type « Platinum » qui verrait les pouvoirs publics ou les établissements supporter « en amont », de façon globale, les coûts d’édition des articles, avant de lister les nombreuses questions auxquelles un renversement de modèle de ce type donnerait lieu : en termes de périmètre du dispositif, de mode de redistribution des financements, de pérennité et d’indépendance des revues.

To implement the European Commission’s recommendation on open access to scientific publications in France presents many challenges, especially for the small, always at risk, niche publishers of French-language journals in humanities and social sciences (SSH). This article presents the results of a study conducted by the portal Cairn.info and IDATE Consulting, that attempts to assess the possible consequences of measures considered (in December 2015) by the French government for these journals and their publishers – specifically, the author’s prerogative to distribute freely and widely any article resulting from publicly funded research, twelve months after its publication, whatever the contract he may have signed with the publishing firm or the journal would stipulate. The study begins with an update on the current situation of French-language SSH journals and goes on to consider the impact of this measure by distinguishing between two scenarios: when the freedom of distribution is given individually to each researcher, and when an open access mandate is set up at the level of the institutions. Finally, the paper elaborates an evaluation of the possible costs of a third option: a “Platinum” model where governmental organizations and/or public institutions provide upstream funding for an author’s publications prior to the edition process. The impact of such a model is considered and questioned in terms of scope, sustainability, distribution of funding and independence of the journals.

From the same authors

On the same subjects