Primo-socialisation au langage : le rôle des interactions langagières avec les parents durant les 365 premiers jours de l’enfant d’après l’enquête Elfe

Metadatas

Date

2018

type
Language
Identifier
Collection

Culture études

Organization

Cairn

License

Cairn



Cite this document

Nathalie Berthomier et al., « Primo-socialisation au langage : le rôle des interactions langagières avec les parents durant les 365 premiers jours de l’enfant d’après l’enquête Elfe », Culture études, ID : 10670/1.ed4z0n


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

On connaît l’importance du rôle des parents dans la construction du rapport au livre chez l’enfant et l’influence de ce rapport sur les trajectoires de lecteurs. Quelle est l’influence des interactions langagières entre parents et enfants dans la construction du rapport au langage et comment s’opère la socialisation précoce durant la première année de vie ?La France s’est dotée, en 2011, du panel Elfe qui permet de suivre un échantillon représentatif de 18 300 enfants depuis leur naissance, et auquel le ministère de la Culture s’est associé. Trois vagues d’enquêtes réalisées durant la première année de vie sont mobilisées ici pour aborder la question de la primo-socialisation au langage. Les dotations familiales ainsi que trois types d’interactions langagières avec les parents (rester calmement avec l’enfant et lui parler, chanter des comptines, lire des livres) sont ainsi confrontés aux compétences langagières des enfants à un an, qu’il s’agisse de compréhension ou d’expression.L’étude montre que ces trois activités de socialisation au langage sont très répandues mais souligne que celles-ci ne sont pas prises en charge par les deux parents à parts égales. Elles varient selon la position sociale et le capital culturel des parents, mais aussi selon le sexe de l’enfant, et dépendent des arbitrages des familles dans la gestion de la fratrie. L’étude montre l’importance de ces activités langagières dans le développement des compétences des enfants en matière de compréhension et d’utilisation de mots et souligne le rôle positif de la manipulation précoce de livres pour bébés. Enfin, elle met en lumière l’existence d’attentes variables en matière de compréhension et d’expression selon les milieux sociaux dès la première année de vie de l’enfant.`np pagenum="002"/b

The importance of the parental role in building a child’s relationship with books and the influence of this relationship on their journeys as readers is well understood. What is the influence of language interactions between parents and children in building a relationship with language and how does this early socialisation work?In 2011, the ELFE panel was set up in France, enabling the study of a representative panel of 18,300 children from birth, something with which the Ministry of Culture has been involved. We have drawn upon three sets of studies conducted during the infants’ first year to investigate the issue of early language socialisation. Family capabilities and contributions as well as three types of language interaction with parents (talking calmly, singing nursery rhymes, reading books) have thus been correlated with the language skills of children at the age of one year old, for both understanding and articulacy.The study indicates that these three language socialisation activities are very widespread but emphasises that they are not equally practiced by both parents. This will vary depending on their social status and cultural capital, as well as the infant’s sex and how their families deal with them in relation to any siblings. This shows the importance of language-based activities in developing infants’ comprehension and use of words and underlines the positive role of the early handling of books for babies. Finally, it brings into sharper focus the existence of widely varying expectations regarding comprehension and expression in accordance with social strata, right from an infant’s first year of life.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents