Jacques Hassoun... de mémoire

Abstract 0

Jacques Hassoun, écrivain, théoricien, était avant tout clinicien, clinicien des sujets mais aussi clinicien de l'histoire et du politique. Toute son œuvre, même la plus théorique, est nourrie de clinique. Si la cure, lieu du vif de l'analyse, nécessite un savoir-faire, elle relève d'autre chose que d'un simple apprentissage. Savoir écouter, savoir entendre, demande une disponibilité - désir d'analyse et/ou désir du psychanalyste - qui entre en résonance avec la propre culture de l'analyste. Or les domaines religieux, historique, politique, linguistique, littéraire..., tous constitutifs de la culture, étaient familiers à Jacques Hassoun qui savait les travailler dialectiquement pour affiner son écoute. Ainsi, pour lui, la psychanalyse, considérée comme une praxis, s'enseigne certes, mais surtout se transmet. Tout aussi bien passion que nécessité éthique, ce souci de transmission ne l'a jamais lâché. Reprendre son œuvre en y apportant un regard contemporain permet à la pensée de Jacques Hassoun de maintenir cette dynamique de transmission qui appelle toujours transformation et invention et non répétition. Les auteurs, psychanalystes, sociologues, journalistes, réunis ici, ne commentent pas son œuvre mais interrogent sa pertinence au regard de l'actualité où la psychanalyse et, de manière générale, le lien social sont mis à mal.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines