La motorisation du transport de personnes en Chine : entre croissance économique et soutenabilité

Metadatas

Date

March 16, 2004

type
Language
Identifiers
Collection

Archives ouvertes

License

info:eu-repo/semantics/OpenAccess



Similar subjects Fr

Voiture

Cite this document

Julien Allaire, « La motorisation du transport de personnes en Chine : entre croissance économique et soutenabilité », HAL-SHS : économie et finance, ID : 10670/1.lxzs09


Metrics


Share / Export

Abstract Fr

A la fin des années 1970, la Chine a amorcé une phase de croissance économique rapide. Celle-ci engendre une forte demande en terme de transport de passagers. Pour y répondre et dans l'objectif de porter la croissance économique au niveau de la production, le gouvernement central chinois a choisi de développer une industrie automobile. Les voitures particulières ont donc commencé à apparaître dans la deuxième moitié des années 1990 dans les grandes villes du pays où le revenu des habitants est plus élevé que la moyenne nationale. Bien que ce processus de motorisation n'en soit qu'à son commencement, les maux engendrés par la motorisation individuelle (Congestion, pollution et morbidité) se font déjà ressentir, tandis que les risques à plus long terme (dépendance énergétique, contribution à l'effet de serre) sont pressentis. Les possibilités de réaction des pouvoirs publics sont multiples (technologies, transport en commun, contrôle de la motorisation, etc.), mais le processus de substitution de la bicyclette par la voiture est en marche.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in