Dénombrer pour maitriser les dommages des catastrophes naturelles

Metadatas

Date

2012

Discipline
Language
Identifier
Relations

This document is linked to :
VertigO : La revue électronique en sciences de l’environnement ; vol. 12 no. 1 (2012)

Collection

Erudit

Organization

Consortium Érudit

License

Tous droits réservés © Université du Québec à Montréal et Éditions en environnement VertigO, 2012




Cite this document

Cloé Vallette et al., « Dénombrer pour maitriser les dommages des catastrophes naturelles », [VertigO] La revue électronique en sciences de l’environnement, ID : 10670/1.n84rs3


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Dans une visée opérationnelle, la puissance technique des moyens de communication offre l’opportunité inédite de documenter et d’enregistrer systématiquement les catastrophes naturelles. Le paradoxe réside dans l’exposition croissante au danger alors que nos sociétés dépensent une énergie considérable à produire des indices chiffrés facilitant la réduction des catastrophes. Illustrée par des études de cas, la relation entre chiffrage et liste de bénéficiaires conditionne la production et les usages sociopolitiques du décompte. Enregistrés dans des bases de données, ces chiffres semblent gagner en impartialité en neutralisant l’évènement. Néanmoins, l’examen des différences méthodologiques entre EM-DAT (The International Disaster Database) et DesInventar révèle des positionnements conceptuels divergents. Utilisé comme indicateur ou comme preuve, le chiffrage des impacts légitime un mode de gestion du territoire et des activités, soit libéral, soit prescriptif.

To provide information and record natural disaster, communication medium technical strength offers new opportunities. In spite of this high number production to facilitate disaster reduction, paradox is that danger exposure constantly raises in ours societies. Illustrated trough cases studies, relation between damage assessment and beneficiary’s list conditions count socio-political uses. Recorded on databases for decision-making, this number seems reaching impartiality. Nevertheless, methodology heterogeneity between two databases, EM-DAT (The International Disaster Database) and DesInventar, shows different conceptual positions. If number is an indicator, the management is liberal. If number is an evidence, management is prescriptive.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in