La survivance du savoir : Narration et histoire de l’art dans Terrasse à Rome de Pascal Quignard

Metadatas

Date

June 23, 2014

Discipline
Language
Identifiers
Collection

Archives ouvertes

Licenses

http://hal.archives-ouvertes.fr/licences/copyright/ , info:eu-repo/semantics/OpenAccess




Cite this document

Mathilde Savard-Corbeil, « La survivance du savoir : Narration et histoire de l’art dans Terrasse à Rome de Pascal Quignard », HAL-SHS : littérature, ID : 10670/1.nbvpba


Metrics


Share / Export

Abstract Fr

Divers dispositifs narratifs sont utilisés en littérature contemporaine pour assurer la transmission du savoir. Cet article propose alors d'étudier ceux qui sont mis en place pour assurer la survivance et la diffusion du savoir sur l'art visuel. Et pour mieux cerner les enjeux contemporains liés à cette transmission, une comparaison s'impose. Ici, on questionnera le roman contemporain afin de comprendre comment on transmet les savoirs, ce que met en scène Terrasse à Rome de Pascal Quignard. L’idée est non pas d’interroger l’authenticité de ce savoir, puisque celui est fictif, mais de comprendre comment ce savoir survit. Et donc, pour comprendre comment la littérature contemporaine questionne les structures et les dispositifs de transmission du savoir sur l’art, le présent article propose de la mettre en comparaison avec un texte du 19e siècle, Le chef d’œuvre inconnu de Balzac. On pourra alors s’apercevoir que l’approche contemporaine, à travers la mise en relation, questionne les structures de transmission tout en acceptant sa fictionnalité, tandis que la littérature du 19e est davantage prise dans une narrativité linéaire. La comparaison permet alors de démontrer que les questions de transmission du savoir occupe une place centrale et spécifique en littérature actuelle.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in