Il faut les mo-ti-ver : la certification pour amener les adultes à la formation

Metadatas

Date

2005

Language
Relations

This document is linked to :
info:eu-repo/semantics/altIdentifier/doi/10.3917/dbu.guyot.2005.01.0227

Collection

Archives ouvertes


Abstract 0

Les travaux récents de l’OCDE (2003, 2005b) montrent clairement que de nombreux efforts sont nécessaires, dans beaucoup de domaines, pour faire en sorte que l’apprentissage tout au long de la vie, et en particulier celui des adultes [2], devienne une réalité pour tous. Toutefois, il semble bien que la capacité des décideurs (dans l’entreprise ou dans l’action publique) à motiver les individus pour qu’ils se forment de nouveau soit déterminante. Cet article est basé sur une revue de la littérature récente et sur l’analyse d’informations recueillies auprès de nombreux pays participant à des activités menées par le Secrétariat de l’OCDE. Il aborde la notion de certification et tente d’estimer l’impact de celle-ci sur la propension des adultes à se former. Il envisage ensuite les articulations possibles entre formation, motivation et certification. Une distinction essentielle et structurante doit donc être faite entre se former, d’une part, et se certifier, de l’autre. Les deux ne vont pas nécessairement de pair : on peut se former sans recevoir de titre et on peut être certifié sans avoir reçu de formation formelle, uniquement par l’expérience. Faute de bien identifier cette distinction, l’image des réelles motivations des individus est floue et les recommandations de politique publique restent trop générales.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Export in