Les Casernes à Namur : un nouveau quartier pour plus d’égalité de genre

Metadatas

Date

2021

type
Language
Identifier
Collection

Cairn.info

Organization

Cairn

License

Cairn




Cite this document

Irène Zeilinger et al., « Les Casernes à Namur : un nouveau quartier pour plus d’égalité de genre », Dynamiques régionales, ID : 10670/1.qkey5v


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

De 2015 à 2017, Garance ASBL a mené une analyse de genre de trois quartiers namurois, Gare, Bomel et Casernes. Pour ce faire, Garance ASBL a organisé des marches exploratoires avec des groupes de femmes de différents âges, situations familiales et statuts socio-économiques. La ville de Namur a inclus le cahier de recommandations qui en résulte dans le cahier des charges pour l’aménagement du quartier Casernes, et le projet d’aménagement qui a emporté le marché public a tenu compte d’une série de ces recommandations. C’est la première fois en Belgique que tout un quartier est construit en tenant compte de la dimension de genre. L’article décrit l’historique de ce projet et détaille la méthodologie participative, émancipatrice et intersectionnelle des marches exploratoires qui mobilisent la non-mixité (par exemple entre femmes) pour faire émerger l’expérience spatiale des habitantes ou citoyennes fréquentant un quartier. Après un aperçu des recommandations faites pour le quartier Casernes, les auteures examinent les défis que représente le fait d’appliquer les recommandations sans pour autant exclure du droit à la ville d’autres populations désavantagées. Les marches exploratoires menées à Namur ont donné lieu à un projet d’aménagement qui vise une amélioration de la qualité de vie de toutes et de tous et une meilleure intégration des différentes populations.

From 2015 to 2017, the NGO Garance carried out a gender analysis of three Namur neighbourhoods, Gare, Bomal and Casernes. To this end, Garance organised exploratory walks with groups of women of different ages, as well as family and socio-economic status. The city of Namur included the recommendations that resulted from this analysis in the tender for the development of the Casernes neighbourhood, and the winning project took a series of these recommendations into account. The construction of a whole neighbourhood on the basis of a gender analysis is a first for Belgium. The article describes the background of this project and details the participative, emancipatory and intersectional methodology of exploratory walks that rely on identity-based (ex. women-only) groups to highlight the spatial experiences of citizens living in or using a certain neighbourhood. Following an overview of the recommendations put forward for the Casernes neighbourhood, the authors examine the challenges in implementing these recommendations without excluding other disadvantaged groups from the right to the city. The Namur exploratory walks resulted in a project that aims to improve the quality of life for everyone and a better integration of different populations.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in