“Hé ! que ne sui-je puce !” Puces et démangeaisons du désir dans la poésie de la Renaissance

Metadatas

Date

March 30, 2023

Discipline
Language
Identifiers
Collection

Archives ouvertes



Cite this document

Louise Dehondt, « “Hé ! que ne sui-je puce !” Puces et démangeaisons du désir dans la poésie de la Renaissance », HAL-SHS : littérature, ID : 10670/1.w1pgni


Metrics


Share / Export

Abstract 0

Le rêve de métamorphose en puce a donné lieu à une riche production poétique au XVIe et au début du XVIIe siècles. À partir de l’analyse des célèbres poèmes de Ronsard, Lope de Vega et John Donne, mis en regard des variations satiriques sur le motif, cet article analyse à nouveaux frais la manière dont l’insecte piqueur hématophage permet aux poètes d’aborder avec distance les codes amoureux, en questionnant leurs interdits et leurs sous-entendus. En prêtant une attention précise aux caractéristiques attribuées à la puce dans ces textes, on montre combien les jeux d’esprit et de disproportion burlesque permettent d’interroger avec humour la prédation ambivalente du désir amoureux.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in