Désir de participation et intelligence collective : le cas de l’entreprise Covéa

Metadatas

Date

2019

type
Language
Identifier
Organization

Cairn


Keywords

participation collaboratif intelligence collective organisation apprenante participation collaborative collective intelligence learning organization


Cite this document

David Autissier et al., « Désir de participation et intelligence collective : le cas de l’entreprise Covéa », Question(s) de management, ID : 10670/1.wu3ute


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Dans la société en général et dans les organisations, les notions de participation et d’intelligence collective n’ont jamais été aussi présentes. Par participation, nous entendons le fait de faire participer un nombre croissant de parties prenantes aux processus de décision. Par intelligence collective, nous signifions un enrichissement mutuel des participants dans l’échange et une capacité de réalisation collective. Cela conduit à une dynamique d’apprenance constitutive de systèmes collectifs performants et vertueux. Les modèles Seci de Nonaka et expérientiel de Kolb constituent des grilles de lecture à la fois explicatives et opérantes de cette dynamique d’apprenance. Le secteur des assurances mutualistes est un terrain intéressant pour observer ces dynamiques d’apprenance. Nous prenons l’exemple de Covéa pour illustrer comment, au travers de dispositifs implantés depuis plusieurs années comme le co-développement et l’université Covéa Campus, ces dynamiques d’apprenance s’incarnent au niveau des comportements, des capacités requises et des enjeux associés. En particulier, nous mettons en évidence les conditions requises pour favoriser l’émergence et le développement de l’intelligence collective.

Desire for participation and collective intelligence: the case of CovéaIn society in general and in organizations the notions of participation and collective intelligence have never been so present. By participation we mean involving a growing number of stakeholders in the decision-making process. By collective intelligence we mean a mutual enrichment of the participants in the exchange and a capacity for collective realization. This leads to a learning dynamic that is constitutive of efficient and virtuous collective systems. Nonaka’s SECI models and Kolb’s experiential models constitute both explanatory and operative grids of this learning dynamic. The mutualist insurers sector constitutes an interesting sector to observe these learning dynamics. We take the example of Covéa to illustrate how disciplines implanted for several years such as co-development and University Covéa campus these dynamics of learning take place in terms of key behaviors, capacities and challenges related. In particular, we highlight the main conditions required to promote the emergence and development of collective intelligence.

From the same authors

On the same subjects